11/06/2019 12:09
Les inondations dans les provinces indonésiennes sur l’île de Sulawesi ont forcé des milliers de personnes à évacuer.
>>Indonésie: quatre hauts officiels ciblés dans un complot d’assassinat
>>L'Indonésie choisira une nouvelle capitale cette année
>>Au moins cinq personnes tuées et 15 enfouies dans l'effondrement d'une mine

Les inondations sur l’île de Sulawesi ont forcé des milliers de personnes à évacuer. Photo: AFP/VNA/CVN

Sutopo Purwo Nugroho, porte-parole de l'Agence nationale contre les catastrophes naturelles (BNPB), a indiqué le 10 juin que 4.198 personnes dans la région nord de Konawe de la province de Sulawesi du Sud-Est avaient été évacuées vers des zones plus sûres. Le district d'Asera est le plus touché, avec 13 villages inondés, 72 maisons détruites, des centaines d'hectares de rizières, champs de maïs et étangs à poissons endommagés, sans compter des ouvrages de travaux publics comme ponts, chaussées, lieux de culte et établissements médicaux ravagés.

Dans la région de Konawe, un bébé de quatre mois est décédé à cause des inondations. La BNPB a également annoncé que dans la province de Sulawesi du Sud, 1.452 familles avaient été touchées par les inondations, 200 maisons inondées et 3.676 hectares de rizières détruites. Dans la province de Sulawesi central, 561 familles des villages de Lele et  Dampala ont été évacuées dès que les inondations avaient endommagé un pont et inondé 45 maisons.

Selon les prévisions de l'Agence de météorologie, de climatologie et de géophysique d’Indonésie (BMKG), des pluies diluviennes feront leur apparition à Sumatra, Kalimantan, Sulawesi, Maluku et en Papua entre le 11 et le 15 juin.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).