13/06/2019 17:18

>>Indonésie : des milliers de personnes évacuées à la suite d'inondations
>>Inondations en Iran: ordre d'évacuation de plus de 60.000 personnes
 

Près de 6.000 personnes ont fui leurs maisons dans le nord de Konawe, une province indonésienne relevant de Sulawesi du Sud-Est, à la suite de fortes inondations qui ont submergé plusieurs parties de la région, connue pour ses activités minières et de plantation, ont rapporté jeudi 13 juin des médias. "Jusqu'à mardi soir 11 juin, 5 703 personnes relevant de six sous-districts du Nord de Konawe ont quitté leurs logements", a déclaré mercredi 12 juin le porte-parole de l'Agence nationale de gestion des catastrophes (BNPB), Sutopo Purwo Nugroho. Le nombre de personnes déplacées a considérablement augmenté depuis dimanche dernier 9 juin, a constaté le responsable indonésien, précisant que 4.198 personnes avaient déjà quitté leurs maisons en fin de semaine dernière. M. Nugroho a aussi précisé que les inondations massives ont été provoquées par le débordement des rivières Lalindu, Walasolo et Landawe, relevant de la province indonésienne Konawe, après de fortes pluies qui se sont abattues sur la région récemment. En parallèle, des inondations ont touché plusieurs zones de la ville indonésienne Samarinda, relevant de la province Kalimantan oriental, obligeant des milliers d’habitants à quitter leurs maisons vers des zones plus sûres. Selon des prévisions de l'Agence de météorologie, de climatologie et géophysique d'Indonésie (BMKG), des pluies diluviennes devront s’abattre, du 11 au 15 juin, sur Sumatra, Kalimantan, Sulawesi, Maluku, ainsi que sur la province indonésienne de Papouasie.

APS/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).