13/12/2018 20:24
Cinq étrangers ont été arrêtés pour trafic de drogue sur l'île indonésienne de Bali, a annoncé la police locale jeudi 13 décembre, dont un Allemand et un Péruvien qui risquent la peine de mort selon la stricte législation en vigueur.
>>En Indonésie, la lutte sans merci contre la drogue produit peu d'effets

Un Allemand arrêté en possession de drogues à l'aéroport de Bali est présenté aux médias, le visage masqué, le 22 février en Indonésie.
Photo: AFP/VNA/CVN


Les trafiquants présumés, au nombre desquels il y a également un Britannique, un Chinois et un Malaisien, ont été arrêtés lors d'opérations distinctes au cours des deux dernières semaines.

La police de Bali a indiqué jeudi 13 décembre avoir arrêté Jorge Rafael Albornoz Gammara, un Péruvien de 44 ans, après son arrivée à l'aéroport de la capitale de l'île Denpasar en provenance de Dubai la semaine dernière.

"Les agents ont trouvé 4,08 kilos de cocaïne cachés à l'intérieur de ses bagages", a noté Untung Basuki, responsable de l'antenne de police locale au cours d'une conférence de presse.

Un Allemand de 56 ans, Frank Zeidler, venant de Bangkok a été lui arrêté avec 2,5 kilos de hachich dans ses bagages, une quantité qui lui fait courir le risque d'être condamné à la peine de mort.

Un designer britannique de 45 ans dont le nom n'a pas été dévoilé a été de son côté arrêté après avoir reçu un paquet de Thaïlande contenant 31 grammes de marijuana liquide dissimulée dans des bouteilles d'huiles essentielles.

Le week-end dernier, Cui Bao Lin, un Chinois de 29 ans a également été arrêté à l'aéroport avec plus de 200 pilules d'ecstasy et plus de 160 grammes de kétamine dans son sac, selon la police.

Le même jour, Izham Hakimi, un Malaisien, a été interpellé avec un sac contenant près de 15 grammes de marijuana et 11 pilules d'ecstasy. Des étrangers sont régulièrement appréhendés avec de la drogue à Bali, haut lieu du tourisme en Indonésie qui attire plus de 5 millions d'étrangers chaque année.

Plusieurs dizaines d'étrangers sont dans le couloir de la mort en Indonésie, dont une Britannique condamnée pour trafic de cocaïne, un Américain pour trafic de marijuana et plusieurs Africains de l'Est. Deux membres d'un gang australien surnommé "Bali Nine", Myuran Sukumaran et Andrew Chan ont été exécutés en 2015, suscitant les protestations de l'Australie.

Deux Français purgent également de longues peines pour trafic de drogue en Indonésie: Gérard Debetz, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 2011, et Serge Atlaoui, condamné à mort en 2007 et toujours incarcéré.

 

AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Le parc floral de Hô Tây, une destination prisée à Hanoï D’une superficie de 7.000 m², le parc floral de HôTây, dont les espèces varient au gré des saisons, attire de nombreux Hanoïens mais aussi des visiteurs de tous les coins du Vietnam.