09/03/2019 22:27
Pour la troisième fois cette année, la No1 française Caroline Garcia n'a pas trouvé de solutions face à Jennifer Brady, tandis que Serena Williams a remporté un spectaculaire duel d'anciennes No1 mondiales devenues mamans, vendredi 8 mars à Indian Wells.
>>Tennis: Naomi Osaka va travailler avec l'ex-coach de Venus Williams
>>Tennis: Tsonga éliminé au premier tour à Marseille

La Française Caroline Garcia au service face à l'Américaine Jennifer Brady au 1er tour du tournoi d'Indian Wells, le 8 mars. Photo : AFP/VNA/CVN

Comme à Hua Hin (Thaïlande) en janvier et à Dubaï le mois dernier, Garcia est tombée sous la puissance des coups de Brady, une Américaine qui pointe à une modeste 83e place au classement mondial.

La Lyonnaise, qui avait atteint les 8e de finale du tournoi californien en 2017 et 2018, s'est inclinée 6-3, 3-6, 6-0 dès son entrée en lice.

Elle ne s'est pas cherché d'excuses, même si le vent, parfois violent dans le désert d'Indian Wells, lui a joué quelques tours.

La 19e joueuse mondiale a reconnu être désarmée face à Brady qui, de son côté, se délecte du jeu de la Française: "C'est une combinaison de son jeu à elle et de mon jeu à moi", a-t-elle avancé pour expliquer cette série de trois défaites de suite en moins de trois mois.

"Quand je tape fort à plat, elle aime ça. Elle a des qualités, elle donne peu de points. En revers, elle a progressé, et en coup droit, elle te fait sortir du terrain. C'est une meilleure joueuse que son classement ne l'indique", a insisté la Française.

Après son élimination, il ne reste déjà plus qu'une Française en lice à Indian Wells: Kristina Mladenovic, qui défiera samedi 9 mars au 2e tour la No1 mondiale, la Japonaise Naomi Osaka.

Stephens balayée 

L'Américaine Serena Williams (droite) congratule la Bélarusse Victoria Azarenka après l'avoir battue au 2e tour du tournoi d'Indian Wells, le 8 mars.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le tournoi féminin s'est peut-être déjà offert son plus beau match de la quinzaine, et ce dès le 2e tour.

Serena Williams, 10e mondiale, a eu besoin de plus de deux heures de jeu pour venir à bout en deux sets très intenses 7-5, 6-3 de Victoria Azarenka (No48).

La cadette des soeurs Williams, 37 ans, mène désormais 18 victoires à quatre au bilan de ses confrontations avec Azarenka (29 ans).

Elles ne s'étaient plus affrontées depuis la finale du tournoi 2016 d'Indian Wells, remportée par la Bélarusse.

Depuis, elles sont devenues l'une et l'autre mère de famille pour la première fois et ont repris leur carrière.

"C'est difficile de jouer contre quelqu'un dont on est si proche (...) C'est vraiment quelqu'un que j'apprécie beaucoup, elle est maman comme moi, ancienne No1 mondiale comme moi", a rappelé la joueuse aux 23 titres du Grand Chelem.

"Elle m'a poussé à produire un tennis dont je ne me croyais pas capable", a constaté l'Américaine.

"C'est sans conteste la joueuse qui m'a posé le plus de problèmes sur le circuit, mais c'est aussi celle que j'aime le plus affronter", a de son côté souligné Azarenka.

Serena Williams affrontera au prochaine tour une autre ancienne No1 mondiale, l'Espagnole Garbine Muguruza, aujourd'hui 20e, qui a battu l'Américaine Lauren Davis (No199) 6-1, 6-3.

La surprise du jour est venue de l'Américaine Sloane Stephens. La No1 mondiale, a été balayée 6-3, 6-0 en un peu plus d'une heure par la Suissesse Stefanie Vögele, 109e mondiale et passée par les qualifications.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le delta du Mékong laboure le sillon de l’agrotourisme Depuis quelques années, de nouvelles formes de tourisme qui mettent un accent particulier sur le vécu authentique de la nature et de la culture s’implantent à leur rythme dans le delta du Mékong, grenier de riz du Vietnam. Les offres se sont multipliées autour du thème de l’agriculture mais cette dynamique est loin d’atteindre sa maturité.