07/09/2019 15:09
L'agence spatiale indienne a annoncé samedi 7 septembre avoir perdu le contact avec sa sonde spatiale alors qu'elle s'apprêtait à alunir.
Le président de l'agence spatiale indienne ISRO, Kailasavadivoo Sivan, lors d'une conférence de presse à Bangalore, le 20 août.
Photo: AFP/VNA/CVN


"La descente de l'atterrisseur Vikram se déroulait comme prévu", a expliqué le président de l'ISRO, K. Sivan, dans la salle de contrôle de Bangalore (Sud). "Puis la communication entre l'atterrisseur et le contrôle au sol a été perdue. Les données sont en cours d'analyse", a-t-il ajouté.

L'Inde tente de devenir la quatrième nation au monde à réussir à poser un appareil sur la Lune, après l'Union soviétique, les États-Unis et la Chine. ''Elle serait la première à se poser sur le pôle sud lunaire, une zone totalement inexplorée", soulignait l'ISRO.

Le Premier ministre Narendra Modi, qui a fait le voyage de Bangalore, a assuré aux scientifiques après l'annonce de K. Sivan que "ce (qu'ils avaient) fait n'était pas un mince exploit".

"La vie connaît des hauts et des bas. Votre dur labeur nous a déjà enseigné beaucoup et le pays tout entier est fier de vous", a-t-il ajouté. "Si la communication (avec l'atterrisseur) se rétablit (...) tous les espoirs sont permis (...) Notre voyage continuera. Soyez forts. Je suis avec vous", a assuré le Premier ministre.

L'ISRO avait anticipé un moment délicat en disant s'apprêter à vivre "15 minutes de terreur" durant la tentative d'alunissage.
 

APS/VNA/CVN

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous touristiques à Hôi An : les cafés-restaurants

Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh Le Têt arrive dans quelques jours. Si vous cherchez le lieu idéal pour le fêter, pensez à la région autour du lac de retenue de Hoà Binh. Vous ne serez pas déçus !