08/02/2021 17:19
Au moins 18 personnes sont mortes et 200 restent portées disparues dans le Nord de l'Inde selon un nouveau bilan lundi 8 février au lendemain d'une crue subite attribuée à la rupture d'un glacier de l'Himalaya.

>>Au moins 14 morts en Inde après la rupture d'un glacier dans l'Himalaya
 

La plupart des disparus travaillaient dans deux centrales électriques sur le barrage de Richiganga. Photo : AFP/VNA/CVN


Les recherches ont repris dès le lever du jour lundi 8 février, avec 200 sauveteurs mobilisés, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police de la frontière indo-tibétaine (ITBP).

Au moins 200 personnes sont portées disparues et 18 corps ont été retrouvés, a déclaré à la presse le Premier ministre de l'État de l'Uttarakhand, Trivendra Singh Rawat.

La plupart des disparus travaillaient dans deux centrales électriques sur le barrage de Richiganga. Certains sont restés coincés dans deux tunnels obstrués par les flots, la boue et des rochers.

Douze personnes ont été secourues dimanche 7 février dans l'un d'eux, mais il en reste 25 à 35 coincées dans le deuxième, a précisé à l'AFP Piyoosh Rautela, responsable de l'aide aux victimes de catastrophes dans l'Uttarakhand.

Des difficultés techniques entravaient les opérations de sauvetage dans le tunnel mais 90 m à l'intérieur ont déjà été déblayés et sont accessibles, selon Vivek Kumar Pandey, un autre responsable local.

"Il semble qu'environ 100 mètres de débris à l'intérieur du tunnel doivent encore être dégagés", a-t-il ajouté. Des chiens renifleurs ont été déployés.

"Nous étions à 300 mètres à l'intérieur du tunnel en train de travailler. Soudain, on a entendu des sifflements et des cris nous demandant de sortir," a raconté Rajesh Kumar, un rescapé âgé de 28 ans. "Nous pouvions voir la sortie, quand l'eau a fait irruption. C'était comme dans un film hollywoodien. Nous avons bien cru que nous ne nous en sortirions pas", a-t-il dit, soulagé.

L'énorme masse d'eau a dévasté la vallée de la rivière Dhauliganga, détruisant tout sur son passage, submergeant un complexe hydroélectrique et emportant des routes et des ponts, selon les images prises par des habitants terrifiés.


AFP/VNA/CVN

 

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Les plus belles plages du Vietnam Avec un littoral s’étirant sur plus de 3.000 km, le Vietnam abrite de nombreuses plages de sable fin. Sans oublier la multitude de baies, marais, lagunes et autres blocs de pierres à la structure originale, ou encore les îles tropicales aux plages immaculées.