01/07/2018 22:14
Au moins 44 personnes ont été tuées dimanche 1er juillet dans l'État himalayen d'Uttarakhand, dans le Nord de l'Inde, dans l'accident d'un autocar qui a versé dans une gorge, a annoncé la police.
>>Un accident de car au Laos fait 12 blessés parmi les anciens Viêt kiêu
>>Accident de car en Allemagne : 18 morts piégés par les flammes

L'épave d'un bus qui a versé dans une gorge, le 1er juillet 2018 dans le Nord de l'Inde.
Photo: AFP/VNA/CVN

Des équipes se secours ont été mobilisées sur les lieux du drame, dans le district accidenté de Pauri Garhwal, au Nord-Est de New Delhi.

"Quarante-quatre personnes sont mortes dans l'accident. Au moins trois autres sont blessées. Le travail des secours se poursuit", a déclaré Deepesh Chandra Kala, responsable local de la gestion des catastrophes.

"Le chauffeur a perdu le contrôle de l'autocar et est sorti de la route, dans une vallée profonde. Sous la force de l'impact, le véhicule s'est cassé en deux et il gît à présent dans une petite rivière au fond de la vallée".

Pour l'heure, les autorités ignorent les causes de l'accident.

Les routes indiennes figurent parmi les plus meurtrières du monde et les accidents mortels sont fréquent dans le piémont himalayen.

Plus de 150.000 personnes meurent chaque année dans les accidents de la route. L'état des voies de circulation, la vétusté des véhicules et la conduite dangereuse sont mises en avant pour expliquer ces chiffres.
 
AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.