04/06/2019 13:17
Dans le cadre du 9e Festival du documentaire Europe - Vietnam 2019, le réalisateur français d’origine vietnamienne, Philippe Rostan, a rencontré le public hanoïen lundi soir 3 juin à l’occasion de la projection de son film Inconnu, présumé français.
Projection du film "Inconnu, présumé français", le 3 juin à l’Espace - Institut français de Hanoï. Photo: Dang Duong/CVN

Diffusé en 2009, le film documentaire Inconnu, présumé français attend 10 ans pour être présenté pour la première fois au Vietnam. Le soir du 3 juin, quelques centaines de spectateurs ont rempli la salle de projection à l’Espace - Institut français de Hanoï.

Les 90 minutes de l’Inconnu, présumé français racontent l’histoire des métisses franco-vietnamiens et de leurs descendants qui sont nés pendant ou après la Guerre d’Indochine. Leur existence, de plus en plus nombreux à l’époque, engendre plusieurs problèmes au sein des administrations françaises. Après avoir reçu la nationalité française, ces enfants étaient classés "orphelins", puis ont dû "retourner" en France, en dépit du désaccord de leurs mères vietnamiennes. La vie en France et la recherche des familles d’origine de ces enfants font le contenu de ce film.

Le réalisateur français d’origine vietnamienne Philippe Rostan (gauche), le 3 juin à Hanoï. Photo: Dang Duong/CVN

"En fait, j’ai voulu faire ce documentaire dès 1999, a raconté Philippe Rostan, réalisateur français d’origine vietnamienne. Pourtant, le casting est difficile car certains personnages sont mes cousins et cousines. J’ai dû attendre quelques années lorsqu’ils étaient prêts à raconter".

"Mon père est français, ma mère vient de Huê et j’ai grandi à Saigon (Hô Chi Minh-Ville actuellement),... donc je veux raconter quelque chose proche de ma sensibilité, a partagé Rostan. Grâce à ce film, il y a beaucoup d’enfants d’origine vietnamienne qui retournent au Vietnam afin de trouver leurs mères."

Philippe Rostan (2e à droite) avec sa famille.
Photo: NVCC/CVN

Né en 1964 à Buôn Ma Thuôt (province de Dak Lak, hauts plateaux du Centre), Philippe Rostan est arrivé en France en 1975. Il a été diplômé en réalisation cinéma à l’Université Paris 8 Vincennes - Saint-Denis.

Rostan commence sa carrière de réalisateur de films documentaires en 1994 avec Les Nems, moi non plus. Depuis, il a réalisé et produit certaines œuvres de renom, telles que Le Petit Vietnam (2007), Les Trois guerres de Madeleine Riffaud (2010, Prix CNC 2011 des images de la diversité, Étoile de la Scam 2011, Grand Prix du film documentaire du Festival du cinéma d'Alger en 2012), Le Marché de l'amour (2011, Étoile de la Scam 2012), L'un est l'autre, téléfilm (2011, Prix de la diversité France Télévision CNC ACSE), Le Dragon de Guyane (2015, Mention spéciale du jury Terra Festival 2016), et Les Hmongs, entre terre et ciel (2018).

Philippe Rostan à l’École française de Saigon pendant les années 1970.
Photo: NVCC/CVN

Inconnu, présumé français a été diffusé pour la première fois en France en 2009. Il a reçu ensuite le Prix CNC 2010 des images de la diversité et le Prix du public festival de Tours 2010.

Après Hanoï, Inconnu, présumé français sera diffusé le 6 juin à l’Institut des échanges culturels avec la France (IDECAF) à Hô Chi Minh-Ville, toujours avec la présence de son réalisateur Philippe Rostan.

Dang Duong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).