05/08/2020 15:03
Au moins 2.700 personnes ont été évacuées dans la nuit pour échapper à un violent incendie sur la Côte bleue, à l'ouest de Marseille, qui a ravagé plus de 1.000 hectares et n'était pas encore maîtrisé mercredi matin 5 août, selon les pompiers.
>>Incendie près de Marseille : 1.200 évacuations avant une nuit de lutte contre le feu

Un Canadair survole La Couronne le 4 août pour maitriser l'incendie qui ravage la zone ouest de Marseille.
Photo : AFP/VNA/CVN

"L'incendie évolue favorablement, mais il n'est pas maîtrisé", ont indiqué les pompiers alors que le vent devrait se calmer en fin de matinée. "Pas de blessé grave à déplorer, mais les dégâts matériels restent à évaluer", ont-ils ajouté. Quelque 1.800 soldats du feu luttent toujours contre ce feu qui s'est déclaré mardi 4 août en fin d'après-midi sur la commune de Martigues, à l'ouest de Marseille.

En raison du fort vent, le feu a rapidement progressé et menacé plusieurs localités du bord de la Méditerranée, "les flammes s'engouffrant dans les quartiers péri-urbains, entre des habitations et des campings", ont relaté les pompiers. "Huit campings de Martigues et de Sausset-les-Pins ont été évacués préventivement" et nombre de leurs vacanciers évacués par la mer avant d'être pris en charge les autorités municipales de Martigues et de Sausset, notamment dans des gymnases, ont indiqué les pompiers.

Un établissement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) a également dû être évacué. Un second incendie qui s'était déclaré dans la même zone mais plus proche d'une zone industrielle a dévasté 130 hectares, détruisant ou endommageant une maison et plusieurs entreprises, ont indiqué les pompiers mercredi 5 août.

AFP/VNA/CVN 

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.