17/11/2018 16:39
Le nombre de personnes portées disparues dans l'incendie qui ravage le Nord de la Californie a grimpé vendredi 16 novembre à plus de 1.000, ont rapporté les autorités, qui ont également fait état de huit victimes supplémentaires.

>>Trump effectue une visite en Californie, ravagée par de gigantesques incendies
>>Californie: les secours tentent d'identifier les victimes
 

Des véhicules calcinés parsèment les routes de Paradise, petite ville traversée par l'incendie le plus meurtrier de l'histoire de la Californie.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le nombre de disparus est passé de 631 jeudi 15 novembre à 1.011, a indiqué lors d'une conférence de presse le shérif du comté de Butte, Kory Honea. 71 personnes ont péri dans l'incendie "Camp Fire", qui s'est déclaré le jeudi 8 novembre. Le bilan des victimes en était à 56 morts, mercredi soir 14 novembre selon les autorités locales, après la découverte des restes de huit victimes supplémentaires.

L’incendie, baptisé "Camp Fire", a ravagé 55.000 hectares, alors que plus de 130 personnes étaient encore portées disparues mercredi soir 14 novembre, la majorité d’entre elles étant âgées de plus de 65 ans, ont rapporté des médias locaux.

Un précédent bilan communiqué par les autorités locales, mercredi , faisait part d'au moins 48 morts, et des recherches se poursuivaient pour retrouver les corps d'éventuelles nouvelles victimes. Les flammes ont dévasté la quasi-totalité de la ville de Paradise, située en zone rurale dans le comté de Butte, à 280 km au Nord de San Francisco, ont ajouté les mêmes sources.

Profitant d’une accalmie des vents et d’une humidité plus importante, les équipes de pompiers sont parvenues dans la journée du mercredi 14 novembre à effectuer des progrès face au feu et à contenir plus d’un tiers du sinistre. "Nous faisons des progrès", a déclaré Ken Pimlott, le directeur du Cal Fire, le département californien de la foresterie et de la protection contre les incendies, lors d’une conférence de presse aux côtés du gouverneur de l’État, Jerry Brown, et du secrétaire de l’Intérieur, Ryan Zinke.

Plus de 8.900 structures, pour la plupart des maisons, ont été brûlées dans et autour de la ville de Paradise, où se focalisent les recherches de restes humains, a-t-il précisé, affirmant qu'environ 50.000 personnes étaient encore concernées par des ordres d’évacuation. "C’est l’une des pires catastrophes que j’ai vues dans ma carrière", a dit aux journalistes le directeur de l’Agence fédérale de gestion des urgences (FEMA), Brock Long, depuis la ville voisine de Chico.

Le bilan humain est le plus lourd de l’histoire de la Californie, le précédent incendie de cette ampleur ayant fait 29 morts à Griffith Park en 1933. Il s’agit aussi de l’un des incendies les plus meurtriers aux États-Unis depuis le début du XXe siècle.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Luang Prabang, Udon Thani et Quang Ninh: un triangle de patrimoines mondiaux La promotion du triangle de patrimoines mondiaux lors d’un forum commun a offert des opportunités de développement des produits touristiques empreints des particularités culturelles de chaque pays, contribuant ainsi à créer des circuits attrayants, notamment pour les touristes venant d’Europe et d’Amérique du Nord.