19/06/2017 18:57
L'incendie d'une tour de logements sociaux la semaine dernière à Londres a fait 79 morts ou présumés morts, a déclaré lundi 19 juin à la presse un chef de la police Stuart Cundy.
>>Tour Grenfell : l'incendie aurait pu être "évité", selon le maire de Londres
>>Incendie à Londres : pas de victime vietnamienne pour l’instant

L'intérieur d'un des logements de la tour Grenfell détruite par un incendie, le 16 juin à Londres. Photo : AFP/VNA/CVN

"Il y a désormais 79 personnes qui sont mortes ou disparues et dont nous présumons donc qu'elles sont mortes", a dit un chef de la police Stuart Cundy.

Le précédent bilan faisait état de 58 morts ou disparus présumés morts dans l'incendie de la tour Grenfell, située dans le plus riche quartier de Londres, Kensington et Chelsea.

M. Cundy a précisé que les recherches se poursuivaient, en coopération avec les secours, pour retrouver les corps des victimes dans la tour de 24 étages qui a pu être explorée jusqu'au dernier étage après stabilisation de la structure et des sols par des équipes spécialisées.

"Il s'agit d'une moment particulièrement éprouvant pour les familles et ils ont l'assurance que nous ferons aussi vite que possible", a ajouté M. Cundy, alors que les proches des victimes ont violemment exprimé leur colère vendredi soir contre un processus jugé trop lent.

Ils reprochent aussi aux autorités de ne pas avoir entendu leur signaux d'alerte sur la sécurité de ce bâtiment depuis des années.

M. Cundy a aussi prévenu une nouvelle fois que certains corps pourraient ne jamais être identifiés en raison de la violence du brasier qui a enflammé la tour dans la nuit de mardi 13 à mercredi 14 juin.

Une minute de silence a été observée à 10h00 GMT à travers le pays en hommage aux victimes de ce terrible incendie qui a frappé une population modeste et multiethnique.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.