20/01/2021 20:00
Le 20 janvier, l'hôpital Nguyên Tri Phuong à Hô Chi Minh-Ville a officiellement inauguré un centre de dialyse selon les normes japonaises pour répondre aux besoins des patients atteints d’insuffisance rénale.
>>Un centre pour dialyse de plus à Hô Chi Minh-Ville
>>Mise en œuvre de la dialyse en zone d'isolement

Des responsables de Hô Chi Minh-Ville et des médecins au centre de dialyse à l'hôpital Nguyên Tri Phuong, le 20 janvier. 
Photo : VNA/CVN

Les reins assurent une fonction vitale pour l'organisme, l'élimination par les urines des déchets présents dans la circulation sanguine. En cas d'insuffisance rénale terminale, les reins ne peuvent plus assurer cette fonction, et il est nécessaire de recourir à la dialyse qui est une méthode d'épuration du sang à travers une membrane.

Selon son directeur Vo Duc Chiên, l'hôpital Nguyên Tri Phuong avait coopéré avec le groupe japonais Nipro, très connu dans le domaine de la production de fournitures médicales, pour mettre en place ce centre de dialyse selon les normes japonaises, permettant d’assurer la qualité de la dialyse à un niveau relativement élevé, mais avec un coût plus abordable pour de nombreuses personnes.

Il s'agit de la première unité de dialyse à Hô Chi Minh-Ville utilisant de l'eau traitée par un système de traitement de haute qualité répondant aux normes japonaises.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le tourisme industriel, une nouvelle tendance au Sud Alors que le tourisme international est toujours à l’arrêt a cause de la pandemie de COVID-19, il se pourrait que de nouvelles formes de tourisme voient le jour. Cela semble être le cas du tourisme industriel au Vietnam, notamment au Sud.