24/09/2016 21:17
Le 21 septembre, le Laboratoire des nanotechnologies (LNT), relevant de l’Université nationale de Hô Chi Minh-Ville (VNUHCM), a célébré son 12e anniversaire. Le LNT a ainsi profité de l’occasion pour inaugurer un nouveau bâtiment dédié à la recherche sur la pile à combustible.
>>Développement des ressources humaines pour les technologies informatiques 
>>Le Vietnam et le Japon coopèrent dans les sciences et technologies

Inauguration du Laboratoire sur les piles à combustible, le 21 septembre à Hô Chi Minh-Ville.
 
Le LNT est le fruit du projet né dans l’enseignement supérieur (dit projet C2) soutenu par la Banque mondiale à hauteur de près de 4 millions de dollars.

Le projet C2 est considéré comme une clé stratégique qui permettra de développer les technologies micro-nano au sein de la VNUHCM et plus largement du Sud via ce laboratoire de recherche. Ce dernier est une sorte de «prélude» au développement de la coopération égalitaire avec des établissements de recherche étrangers dans le domaine des hautes technologies, sur la base du partenariat CEA-LETI avec Minatec (France).

En 2014, le LNT a été choisi par l'Université de Kyushu (Japon) comme partenaire stratégique pour mettre en œuvre le projet «Recherche de traitement et de transformation des déchets de l’aquaculture en énergie électrique via l’usage de piles à combustible solide de nouvelle génération». Ce projet contribuera au développement durable du delta du Mékong. Il était l’un des deux projets de coopération technique financés par l’Aide publique au développement non remboursable de l’Agence de coopération internationale du Japon (JICA) au Vietnam en 2014.

Les produits sont étudiés par le LNT.  

«La construction du Laboratoire sur les piles à combustible de nouvelle génération d'oxyde solide à base (SOFC), associé au laboratoire expérimental installé dans la société d’élevage des crevettes Hoang Vu (province de Bên Tre), permettra de recevoir plus d’équipements scientifiques avancés de la part de la JICA, ainsi que d’améliorer les solutions en termes de traitement des eaux de déchets organiques dans les activités aquacoles et agricoles et en termes de création d’énergie verte», a signalé le Professeur agrégé Dang Mau Chiên, directeur du LNT.

Texte et photos : Quang Châu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.