02/04/2018 22:46
Muong Hoa, la plus longue ligne ferroviaire de montagne du Vietnam, reliant le bourg de Sa Pa à la station de téléphérique du mont Fansipan, a été inaugurée samedi 31 mars.
>>Une voyagiste H’mông à Sa Pa
>>Des dizaines de milliers de visiteurs au festival de l’ouverture de la porte du Ciel du Fansipan

La ligne ferroviaire de montagne Muong Hoa. Photo : daidoanket/CVN

D’une longueur d’environ 2 km, Muong Hoa, la plus longue ligne ferroviaire de montagne du Vietnam, commence à l’hôtel MGallery dans le bourg de Sa Pa. Le trajet dure seulement 4 minutes, au lieu de 15 à 20 minutes en auto.

Ce train est composé de deux wagons produits par Garaventa, société suisse spécialisée dans les transports par câble. Chaque wagon, d’une longueur de 20 m et d'une largeur de 3 m,  équipé des systèmes d’éclairage et de décoration de luxe, peut transporter 200 passagers.

Ce train est exploité par Sun Group. Avec son entrée en service, il permettra de diversifier les services et apporter de nouvelles expériences intéressantes aux visiteurs.

Situé à 350 km au nord-ouest de Hanoï, le bourg de Sa Pa, dans la province montagneuse septentrionale de Lào Cai, se trouve à 1.600 m d'altitude. Le bourg est dominé par la chaîne de montagnes Hoàng Liên Son, qui abrite le plus haut mont de l'Indochine, Fansipan, à 3.142 m d'altitude.

Sa Pa possède de nombreux sites naturels tels que la montagne Hàm Rông, la cascade Thac Bac, la forêt de bambous et la grotte de Ta Phin. Le bourg abrite six groupes ethniques minoritaires - Kinh, H'mông, Dao, Tày, Day et Xa Pho -, avec pratiques culturelles uniques, dont le marché de Bac Hà et le marché de l’amour de Sa Pa.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Châu Dôc: Vers la diversification des offres touristiques La ville de Châu Dôc, dans la province d’An Giang (Sud) bénéficie de conditions naturelles favorables au développement des services. Elle se focalise actuellement sur l’enrichissement de l’offre touristique, notamment sur le plan spirituel et culturel, en invitant des investisseurs à s’y intéresser pour développer infrastructures routières, lieu de résidence... en vue d’accueillir de plus en plus de pèlerins sur cette terre sacrée.