20/01/2019 08:24
L’immobilier vietnamien a retrouvé des couleurs et largement contribué au développement socio-économique national. Selon les experts, avec une bonne macroéconomie et des politiques adaptées, ce secteur pourrait rester, cette année, sur une tendance positive avec une croissance élevée.
>>Immobilier: Vinhomes Riverside remporte le prix World's Best Property
>>Des potentiels du marché immobilier côtier en Asie du Sud-Est

Une offre immobilière abondante
Nguyên Manh Hà, vice-président de l’Association immobilière vietnamienne.
Photo: CTV/CVN

Selon des données de l’Association immobilière vietnamienne, le marché était stable en 2018, avec une offre supérieure à celle de l’année précédente. La particularité est qu’au lieu de se concentrer sur les deux grandes métropoles que sont Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, le marché des régions connexes, par exemple Bac Ninh, Bac Giang, Phu Tho (Nord) et Dông Nai, Binh Duong (Sud), a également connu une croissance.

En 2019, le marché devrait se développer davantage avec une offre abondante, notamment de grands projets. Le modèle des "petites villes" intégrant tous les services et les infrastructures tous compris telles que les projets de Vingroup sera la tendance dominante. Les petits projets pourront difficilement concurrencer les grands projets synchrones.

Grâce à une bonne offre, nous estimons qu’il n’y aura pas de changements brusques du prix de l’immobilier en 2019 et que le marché sera stable. La structure des biens conviendrait à la capacité du marché, notamment aux capacités financières des citoyens.

En 2019, le secteur des zones industrielles (ZI) devrait se développer de manière exponentielle. Il s’agit d’une nouvelle vague de ce type au Vietnam. Par conséquent, le développement des ZI devrait être plus synchrone pour attirer les investissements étrangers. Pour leur part, les investisseurs immobiliers devraient s’intéresser davantage aux logements à proximité de ces zones. Selon nos estimations, il s’agira d’un des secteurs les plus prometteurs.

Nguyên Anh Tuân, vice-président du conseil d’administration de HD Mon Holding.
Photo: ST/CVN
Le logement HLM en tête





 

D’après moi, en 2019, le logement pour la majorité de la population, surtout les personnes à bas revenu, dominera le marché.

Avec une population de plus de 90 millions d’habitants, le Vietnam est doté d’un marché immobilier prometteur. Les Vietnamiens aiment être propriétaire de leur habitation. Particulièrement, les familles rurales qui souhaitent posséder un logement dans les grandes villes, surtout Hanoï et Hô Chi Minh-Ville, où leurs enfants font des études ou travaillent. Ainsi, les besoins en la matière en faveur de telles familles restent élevés.

Le secteur de l’immobilier continuera de connaître une bonne progression en 2019.
Quang Nhut/VNA/CVN

En ce qui concerne le condotel (condo-hôtel), bâtiment utilisé à la fois pour des appartements en copropriété et comme hôtel,  le marché est saturé par une série de projets mis en vente dans diverses villes et provinces. Cependant, Sa Pa, province de Lào Cai (Nord), et Vân Dôn (Quang Ninh, Nord) sont deux localités très prometteuses pour ce type d’équipements. Le district insulaire de Vân Dôn, en particulier, est doté de nombreux atouts: auto-routes, aéroport, port maritime et beaux paysages, alors que la ville de Ha Long est déjà saturée. Je pense que Van Dôn est une "Belle endormie" et qu’il s’agira du marché le plus actif dans un avenir proche.

Cân Van Luc, expert en économie de la banque BIDV.
Photo: BDS/CVN
Une progression constante

La bonne croissance de la macroéconomie continuera de faciliter le développement du secteur immobilier qui s’est classé, l’année dernière, dans le top 4 des domaines enregistrant le plus fort accroissement. 

Selon les prévisions des institutions économiques internationales, en 2019, le Vietnam pourrait atteindre une croissance du PIB de 6,6% à 6,8%.

Le marché se concentrera, en 2019, sur les bureaux à louer, les maisons et les projets immobiliers touristiques.

2018 a été fondamentalement une bonne année pour le marché locatif de Hô Chi Minh-Ville avec un taux d’occupation d’environ 97%. Ces prochaines années, le besoin en la matière de la mégapole du Sud pourrait augmenter de 12% à 17%.

Quant aux projets de logements, leur taux d’occupation dans la mégapole du Sud était de 77% en 2018, contre 88% l’année précédente.

Pour l’immobilier touristique, l’offre a été relativement importante ces dernières années. Dans les deux ans à venir, celle-ci pourrait rester élevée dans les villes balnéaires de Ha Long (Nord), Dà Nang, Nha Trang (Centre), et Phu Quôc (Sud).

Aujourd’hui, le fonds inscrit d’une compagnie immobilière est de 70 milliards de dôngs (plus de 3 millions de dollars), contre 20 milliards (environ 863.000 dollars) auparavant, ce qui témoigne de l’importance des flux de capitaux privés. Sur 11 mois de 2018, environ 6.000 entreprises privées ont vu le jour dans ce secteur, soit plus de 45% que l’année précédente.

En ce qui concerne l’investissement direct étranger (IDE), le secteur a attiré, sur 11 mois en 2018, environ 6,5 milliards de dollars, soit le double de l’année précédente.

L’IDE a enregistré, l’an dernier, une forte hausse et continuerait d’augmenter en 2019. Suite aux tensions commerciales américano-chinoises, les investisseurs pourraient se tourner vers le marché de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est), dont le Vietnam. Nous devrions saisir cette occasion.

Hoàng Phuong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le ravioli du village de Kênh, une saveur naturelle

Le tourisme vietnamien sera présenté en Chine en mai Le programme de présentation du tourisme vietnamien en Chine constitue le point d’orgue des activités la branche touristique dans les temps à venir. Cette information a été donnée par le porte-parole du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, Nguyên Thai Binh, lors d’une conférence de presse périodique de ce ministère tenue le 17 avril à Hanoï.