10/01/2016 09:12
La croissance galopante de la vente des appartements de luxe, déjà observée en 2015, se poursuivra en 2016. Les investisseurs souhaitent en effet profiter de l’intégration internationale du Vietnam.
En 2015, la relance des principales économies mondiales, la crois-sance économique vietnamienne, ainsi que les effets positifs des évolutions politiques et du cadre législatif du marché immobilier, ont permis une forte baisse du parc des «invendus».

Selon les données de l’Association de l’immobilier du Vietnam, le nombre de transactions immobilières a fortement augmenté au cours des trois premiers trimestres de l’année 2015. À Hanoi, 5.300 transactions ont été réalisées entre janvier et septembre 2015, soit 70% de plus que sur la même période en 2014.

Ces transactions portaient pour l’essentiel sur des immeubles en état d’achèvement ou bien situés. Les prix de l’immobilier sont stables à Hô Chi Minh-Ville alors qu’à Hanoi, ils ont connu une légère hausse dans le cas de projets en cours de réalisation situés sur des sites bénéficiant d’infrastructures de qualité. Depuis quatre ans, l’on observe un changement significatif dans la distribution des types de logements.

La Loi amendée sur le logement, entrée en vigueur le 1er juillet 2015, facilite l’achat d’un logement par des étrangers et des Vietnamiens d’outre-mer.

D’un côté, la part des appartements «bon marché» est passée à Hô Chi Minh-Ville de 46% en 2012 à 26% sur les trois premiers trimestres de 2015, et de 84% à 28% à Hanoi au cours de la même période. Par ailleurs, l’on constate une forte hausse des appartements de catégorie «luxe».  La part de cette catégorie, entre 2012 et les trois premiers trimestres de 2015, est passée de 16% à 36% dans la mégapole du Sud et de 4% à 29% à Hanoi.

Opportunités liées à l’AEC et au TPP

La création, fin 2015, de la Communauté économique de l’ASEAN (AEC) amènera au Vietnam un accroissement du nombre de nouvelles compagnies et de l’implantation de sociétés multinationales. Celles-ci auront des besoins importants en termes d’achat ou de location de surfaces, tant pour leurs bureaux que pour leurs usines et entrepôts. Ce phénomène contribuera à renforcer l’attractivité du secteur immobilier vietnamien auprès des investisseurs aséaniens.

Selon le Département de l’investissement étranger, relevant du ministère du Plan et de l’Investissement, le marché immobilier vietnamien a drainé plus de 16,6 milliards de dollars de capitaux en provenance de l’ASEAN,  durant le premier semestre dont 60% venaient de Singapour.  À ce jour, les investisseurs singapouriens ont injecté 10 milliards de dollars dans 77 projets immobiliers au Vietnam. Derrière eux, la Malaisie avec 5,5 milliards de dollars, (soit 33,3% de l’investissement direct étranger), le sultanat de Brunei, la Thaïlande et les Philippines se partageant le reste de la somme précitée.

L’AEC et le TPP apporteront des incidences actives au marché immobilier du Vietnam.

À noter que l’immobilier représente 30,4% des investissements réalisés au Vietnam par l’ASEAN, faisant de l’immobilier le deuxième marché de l’ASEAN au Vietnam après celui des industries manufacturières. L’essentiel de ces projets immobiliers se situent à Hanoi et à Hô Chi Minh-Ville. Autre facteur d’attractivité du secteur immobilier vietnamien : la signature prochaine de l'Accord de partenariat trans-pacifique (TPP).

De janvier à novembre 2015, le secteur immobilier s’est situé au 3e rang quant au niveau de l’investissement direct étranger au Vietnam, avec 19 nouveaux projets et  un accroissement de 1,81 milliard de dollars touchant sept projets existants. Ces valeurs sont très certainement appelées à croître une fois le TPP opérationnel.

L’impact du TPP sera maximum dans les secteurs du textile-habillement, des chaussures, de l’agriculture et de l’aquaculture. Mais le secteur immobilier en bénéficiera néanmoins de façon significative du fait de l’accroissement de la demande en bureaux, entrepôts, terrains en zones industrielles induits par le développement accéléré des secteurs précités.

En effet, la mise en œuvre du TPP dynamisera les investissements étrangers au Vietnam, ainsi que les échanges commerciaux, du fait des dispositions tarifaires que permet ce partenariat. Ce dernier générera ainsi des besoins supplémentaires dans l’ensemble de la chaîne de production et de commercialisation. Il est probable que les zones industrielles du Sud du pays soient les premières bénéficiaires car c’est là que se situent déjà la plupart des centres de production concernant l’habillement, le textile et les chaussures.
Enfin, au plan juridique et administratif, la Loi amendée sur le logement, entrée en vigueur le 1er juillet 2015, facilite l’achat de logements par des étrangers et des Vietnamiens d'outre-mer. Depuis, on recense plus de 400 transactions immobilières réalisées par des étrangers. Selon la société des études sur le marché immobilier CBRE, les demandes d’achat de logements des étrangers ont crû de 30%.

Texte et photos : Thê Linh/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

La pagode de Long Tiên, une destination incontournable Long Tiên, qui se trouve dans la rue éponyme, au pied de la montagne Bài Tho (Poème), est la plus grande pagode de la ville de Ha Long, province de Quang Ninh (Nord).