12/11/2020 09:13
Dans le contexte où l'économie mondiale en général et le Vietnam en particulier ont été confrontés à de nombreuses difficultés dues à l'impact de la pandémie, les neuf premiers mois ont été marqués par un certain nombre de fusions importantes et par la mise en vente ou en sous-location d'actifs supplémentaires.
>>L’immobilier industriel s’attend à une nouvelle vague d’investissements japonais
>>Immobilier industriel : empreintes d'investissement de Singapour
>>Le secteur de l’immobilier industriel vietnamien bénéficiera grandement de l’EVFTA

Au troisième trimestre 2020, les opérations de fusions et acquisitions (M&A) sont toujours actives bien que le marché soit toujours touché par la pandémie.

En ce qui concerne le crédit-bail, la demande de biens immobiliers industriels préfabriqués a fortement augmenté, les fournisseurs étant plus prudents sur les engagements de bail foncier à long terme ou s'appuyant sur des contrats à court terme avec les clients.

Au troisième trimestre 2020, les opérations de fusions et acquisitions (M&A) sont toujours actives bien que le marché soit toujours touché par la pandémie. C’est le résultat d’une étude présentée par John Campbell, directeur de la division de l'immobilier industriel à Savills Vietnam. "Un exemple typique de cette tendance est que le groupe australien Logos Property a investi 350 millions de dollars dans une coentreprise immobilière pour pénétrer le marché vietnamien. De son côté, GLP envisage de coopérer avec SEA Logistic Partners Vietnam (groupe SLP) pour lancer une joint-venture de 1,5 milliard d'USD au Vietnam. En outre, la société Mirae Asset Daewoo Co. et Naver Corporation (Corée du Sud) ont investi 37 millions d'USD dans un entrepôt du centre logistique LogisValley à Bac Ninh" partage le directeur.

Dans le secteur manufacturier, le groupe d’électronique Pegatron de Taiwan (Chine), fournisseur de composants d'Apple, a investi plus de 19 millions d'USD à Hai Phong pour la première phase d'une chaîne de plans d'expansion au Vietnam. Surtout au troisième trimestre de 2020, Hà Nam se spécialise dans le secteur de la transformation et de la fabrication avec plus de 447 millions d'USD, suivie de Hai Phong avec 438 millions d'USD.

"Le plus grand projet de production du Hà Nam a reçu un investissement de 273 millions dollars du groupe taiwanais  Wistron. Plus important encore, certains des investisseurs et fabricants logistiques les plus connus au monde se confient progressivement et démontrent leur confiance dans le potentiel à long terme du Vietnam, malgré les difficultés actuelles de pandémie provoquée" a souligné M. John Campbell.

La demande continue de dépasser l'offre avec des taux d'occupation de l'immobilier industriel atteignant 76% à l'échelle nationale. La demande pour ce segment est énorme dans les principales provinces industrielles. Les taux d'occupation des grands centres industriels tels que la province de Binh Duong, Dông Nai, Long An dans le sud et Bac Ninh, Hung Yen et Hai Phong dans le nord, ont considérablement augmenté depuis 2018. Prévu en 2021 et d'ici 2022, les fabricants quitteront la Chine, ce qui donnera aux investisseurs la possibilité de lancer davantage de projets pour rattraper et répondre aux investissements manufacturiers de grande valeur. Ainsi, la province de Dông Nai prévoit de planifier 8 zones industrielles supplémentaires.

Le président du comité populaire du district de Long Thanh, Vo Tân Duc, a également annoncé son intention de construire quatre nouveaux parcs industriels pour répondre aux besoins susmentionnés. La commune de Phuoc Binh aura 2 zones industrielles supplémentaires d'une superficie allant jusqu'à 900 ha et une superficie de 500 ha. Les communes de Tân Hiêp et Binh An disposeront également de parcs industriels supplémentaires. En outre, les promoteurs de location tels que la coentreprise de développement industriel BW font la course pour se développer pendant cette période, augmentant l'offre initiale de 130 ha en 2018 à près de 500 ha cette année.

John Campbell a ajouté : "La plupart des transactions de location au cours des 6 premiers mois de 2020 proviennent de projets et de négociations en cours depuis 2019, tandis que de nombreux contrats de location sont également conclus avec des entreprises qui sont déjà au Vietnam et qui souhaitent étendre leur production".

Les restrictions de voyage ont limité les nouvelles demandes d'entrée sur le marché, retardant l'exploration de nouveaux emplacements par les investisseurs internationaux, réduisant ainsi le nombre de baux conclus avec les investisseurs locaux. Rien n'est certain l'année prochaine, mais la dépendance du segment industriel vietnamien vis-à-vis des chaînes d'approvisionnement qui migrent hors de Chine est tout à fait claire, car de nombreux propriétaires prévoient une nouvelle année chargée et productive après la levée de toutes les restrictions.

Avec l’amélioration de l’indice de gestion des achats (PMI) de la production manufacturière et industrielle en septembre, les experts de Savills s'attendent à ce que cette croissance se poursuive si le Vietnam contrôle le nombre de cas de COVID-19 au plus bas niveau. Le dernier trimestre pourrait voir les investisseurs et les locataires essayer de finaliser rapidement les négociations et conclure des accords bilatéraux avec des promoteurs immobiliers pour conclure le prix le plus favorable tandis que les développeurs peuvent toujours négocier de manière flexible dans le contexte d'une pandémie. Si les vols sont mis en service au cours des 6 premiers mois de 2021, les tarifs de location des terrains, des usines et des entrepôts augmenteront probablement, ce qui incitera les investisseurs à clôturer les prix dès que possible.

Texte et photo : Minh Thu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Une conférence nationale sur le tourisme prévue à Quang Nam Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a accepté la proposition d'organiser la Conférence nationale sur le tourisme dans la province de Quang Nam (Centre), afin de passer en revue les développements récents de l'industrie du tourisme, et de proposer des mesures pour l'aider à se redresser.