03/02/2015 17:00
Selon l’Association de l’immobilier de Hô Chi Minh-Ville (HoREA), ce marché s’est un peu réveillé, mais connaît encore bien des difficultés. Jusqu'à fin 2014, la mégapole du Sud recensait environ 1.400 projets immobiliers, dont près d'une moitié suspendue.

>>L’immobilier et les matériaux de construction en plein marasme
>>Le marché de l’immobilier reste morose en 2012
 

Hô Chi Minh-Ville recensait environ 1.400 projets immobiliers jusqu'à fin 2014.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN


2014 a donc été une année atypique pour le développement du marché de l'immobilier comme pour les grands investisseurs, une année étrange où le marché, malgré ses difficultés, a néanmoins tenté de se redresser.

Cette tentative, qui a connu certains succès, résulte des efforts exceptionnels de la communauté des entrepreneurs ainsi que de l’effet des mesures gouvernementales prises pour libéraliser le marché, en particulier pour les stocks, les créances douteuses et la consommation domestique, outre l’enveloppe de crédits préférentiels de 30.000 milliards de dôngs. Ce à quoi il faut ajouter la modification des lois sur le logement, le commerce de l’immobilier, l’investissement, les entreprises. Par ailleurs, le marché de l’immobiliser s’est redressé grâce au développement des infrastructures urbaines, notamment des artères principales qui, facilitant le transport, permettent le relancement des projets excentrés et ceux des provinces limitrophes.

Prévisions pour 2015

Actuellement, les entreprises en activité dans le secteur de l’immobilier proposent des produits plus appropriés, à de meilleurs emplacements, de plus grande qualité, d’utilisation plus aisée, ce à des prix d’autant plus attractifs que les banques coopèrent pour faciliter l’accès au crédit immobilier. La loi de 2013 sur le logement a également donné une nouvelle ouverture en autorisant les Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l'étranger) et les étrangers à acquérir plus facilement un logement, ce qui relance la demande dans le segment du haut de gamme.

Selon l’Association de l’immobilier de Hô Chi Minh-Ville, le prix de l’immobilier est en «baisse» ces derniers temps. Les acquéreurs potentiels continuent d’attendre une poursuite de cette tendance même si, globalement, il y aura une certaine reprise des prix à un moment ou à un autre. Aussi, tous ceux qui ont besoin d’accéder à la propriété doivent-ils le faire en 2015.

Selon les prévisions, le marché de l’immobilier connaîtra une plus forte relance cette année dans tous ses segments. Le segment clé du marché est celui des appartements de moyenne et petite gamme à un prix d’un milliard de dôngs et, plus largement, à 20 millions de dôngs/m² ou moins. Par ailleurs, les projets de luxe, les bureaux de location, les commerces et les bureaux seront très demandés, tout comme le marché de transfert du projet (M&A). Côté difficultés, toujours les stocks et les créances douteuses dont le règlement devrait aider à la stabilisation du marché immobilier, à la restructuration des entreprises comme de l’investissement, notamment en assainissant le secteur des entreprises non viables, élevant la transparence et la concurrence loyale sur ce marché.

Le 1er juillet prochain, plusieurs lois entreront en vigueur, notamment celles sur le logement, le commerce immobilier et les entreprises. De nouvelles institutions soutiendront également le marché immobilier, notamment au profit des Viêt kiêu et des étrangers.

Minh Thu/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.