23/03/2018 22:48
Récemment, le prix de l'immobilier dans tous les secteurs a augmenté de façon spectaculaire, au-delà de l'imagination de nombreux travailleurs. Les habitants de Hô Chi Minh-Ville ont tendance ainsi à s'éloigner pour choisir des nouveaux lieux de vie.
>>Des investisseurs étrangers s’intéressent de plus en plus au marché immobilier au Vietnam
>>Le projet de développement du marché immobilier de Hô Chi Minh-Ville
   
                    
L’immobilier explose à Binh Duong.
Photo : CTV/CVN

C’est dit : Hô Chi Minh-Ville est une mégapole de 13 millions d'habitants. En "surcharge" les terrains en centre-ville se font de plus en plus rares. En conséquence, de plus en plus de personnes choisissent de vivre en périphérie dans le désir d'améliorer leur qualité de vie, créant une vague de "migration inversée".

Nouvelle tendance migratoire

Au quatrième trimestre de 2017, le marché immobilier est devenu frénétique à Biên Hoà, Di An ou Duc Hoà (province de Long An). L’origine est à chercher du côté du développement spectaculaire des infrastructures.

L’autoroute Hô Chi Minh-Ville - Long Thành - Dâu Giây, ou les routes reliant Hô Chi Minh-Ville à Long An sont des forces motrices pour l’explosion des marchés de la région. 

La ligne de métro N°1 qui s’étend de Di An (province de Binh Duong) vers le marché Sac (province de Biên Hoà) y est pour quelque chose aussi.

"Comme Hô Chi Minh-Ville devient de plus en plus à l'étroit et surchargé, le prix des logements est trop élevé, la migration du centre urbain aux zones environnantes est indispensable. C’est le cas pour la province de Dông Nai ou de Binh Duong. Les barres d’immeubles poussent comme des champignons avec des terrains encore bon marché. Généralement le prix des appartements fluctue autour de 15 millions dôngs/m2 - c'est idéal" a déclaré M. Tung, représentant de la compagnie Samland (propriétaire du projet Samsora Riverside).

Comme déjà souligné la ligne de métro est point capital dans ces mouvements de population.  Les distances vont fondre comme neige au soleil pour aller à Tân Van, par exemple, carrefour stratégique  pour rejoindre Vung Tàu ou Di An.

Samland est une société immobilière pionnière à Tân Van (Ville de Biên Hoa) avec son projet Samsora Riverside. Le projet est situé au premier arrêt de la ligne numéro 1. Avec un prix moyen de 600 millions de dôngs par unité, Samsora Riverside reçoit une grande attention des acheteurs, en particulier les jeunes familles ou les familles de travailleurs dans les zones industrielles environnantes.

Le représentant de la compagnie Dât Xanh, distributeur exclusif du projet Samsora Riverside, a partagé : "Nous coopérons avec la banque Asian Bank pour faciliter les prêts aux acquéreurs. Les futurs propriétaires doivent avancer 120 millions de dôngs et la banque se charge du solde. Les remboursements mensuels sont de l’ordre de 4 à 6 millions de dôngs".

Après Samsora Riverside, d'autres projets retiennent l’attention comme le projet Topaz Twins du groupe Berjaya-D2D. Cette année de nombreuses entreprises entreront sur le marché immobilier dans la province de Dông Nai comme LDG avec le projet LDG Premium, ou Pegasus Residences du groupe Toan Thinh Phat notamment.

Selon les statistiques, seulement au premier trimestre de 2018, il y aura 3.111 appartements issus de huit projets proposés à la vente à Biên Hoà.

Un chiffre choc : l'offre d'appartements dans les trois premiers mois de 2018 à Biên Hoa était huit fois plus élevée que l'offre totale d'appartements dans toute la province de Dông Nai et de Binh Duong au cours des six dernières années combinées !

Minh Thu/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.