25/10/2018 11:27
La mer et les îles jouent un rôle majeur dans le développement de l’économie maritime d’un pays. Un littoral de plus de 3.260 km de longueur et la présence de milliers d’îlots, d’îles et d’archipels permettent au Vietnam d’espérer développer une économie bleue durable.
>>Le Vietnam participe au Sommet de connectivité de l'ASEAN - Inde
>>Colloque ASEAN - Inde : économie bleue, de conception à action

La façade maritime du Vietnam s’étire sur plus de 3.260 km, avec plus de 3.000 îles de toutes tailles. 

La mer du Vietnam comprend plus de 20 écosystèmes marins originaux qui abritent tous une riche biodiversité. Environ 11.000 espèces vivantes peuplent la mer vietnamienne. Parmi ces espèces, on trouve: 2.400 espèces de poissons, 653 espèces d’algues marines, 225 espèces de crevettes marines, 617 espèces de coraux... En outre, 1.300 espèces sont spécifiques à ces îles.
   
C’est une bonne base pour le développement stable de la pêche, du tourisme et la préservation de la biodiversité. Ainsi, le développement économique maritime doit être intégré à la conservation afin de construire un système économique durable en mer, autrement dit, en référence à une "économie bleue".

Selon le Département général vietnamien des mers et des îles, il existe environ un million d'hectares submergés abritant des zones de reproduction et des espèces aquatiques rares. On y recense 5,4 millions de tonnes de poissons avec un potentiel d'exploitation durable estimé à 2,4 millions de tonnes par an. En 2013, le pays a exploité 2,3 millions de tonnes de produits aquatiques et a produit environ 2 millions de tonnes de poissons d’élevage, générant 6,7 milliards de dollars de recettes à l'exportation.

Outre les ressources halieutiques, le Vietnam a découvert dans ses eaux territoriales 35 types de ressources minérales dont du pétrole, des métaux, des matériaux de construction et des pierres précieuses. Les golfes du Tonkin et de Thaïlande, les archipels de Hoàng Sa et Truong Sa ainsi que le plateau continental du Vietnam offrent de grands potentiels dans l'exploitation pétro-gazière.

Par ailleurs, la Mer Orientale est l’une des quatre régions d’Asie de l'Est qui recèle un potentiel énorme en matière d’énergies renouvelables, notamment clathrate, une énergie propre qui peut remplacer les énergies carbonées.

Avec 126 superbes plages, le pays possède les conditions favorables au développement des services de tourisme et de transport maritime et portuaires. En effet, 50% des grandes villes du pays sont des cités côtières, le pays dispose de 145 estuaires et de nombreux ports maritimes, sans compter une centaine de lieux destinés à accueillir des ports dans le futur.

Texte et photo: DiêuThuy - Thê Linh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Voyage en solo, un marché prometteur pour le tourisme Aujourd’hui, voyager seul est un choix très plébiscité par les jeunes. Cependant, afin de mieux répondre aux besoins de ces clients nomades, les voyagistes se doivent d’améliorer leurs services.