31/08/2018 23:04
Le 29 août au Centre de conservation du patrimoine Thang Long-Hanoï, l’École française d'Extrême-Orient (EFEO) de Hô Chi Minh-Ville en collaboration avec le Comité populaire de Hanoï a ouvert l’exposition "Imagerie populaire vietnamienne" issue du livre éponyme du linguiste franco-vietnamien Maurice Durand.
>>Publication du livre Les fêtes et les rites au Vietnam de Nguyên Văn Huyên
>>Hanoï: exposition de peintures folkloriques du Vietnam
>>Quand les enfants s’intéressent à des estampes populaires


Le livre +Imagerie populaire vietnamienne+ du linguiste Franco-Vietnamien Maurice Durand, publié en janvier 2018.

Une cinquantaine de planches originales du livre Imagerie populaire vietnamienne ("Tranh dân gian Việt Nam - Sưu tầm và nghiên cứu") du linguiste Franco-Vietnamien Maurice Durand sont exposées au Centre de conservation du patrimoine Thang Long-Hanoï. De nombreux représentants du Comité populaire de Hanoï, de l’École française d'Extrême-Orient (EFEO) de Hô Chi Minh-Ville, de l’Institut français du Vietnam, et des historiens vietnamiens étaient présents lors du vernissage de l’exposition, le 29 août à Hanoï.

L’exposition présente les recherches de Maurice Durand depuis le début de sa grande collection de 400 estampes populaires, réalisée à Hanoï à partir de 1940. Grâce à l’aide des historiens Trân Van Giap, Trân Huy Ba, Louis Bezacier et Paul Lesvy, cette collection reste la plus grande et importante à demeurer bien conservée jusqu’à aujourd’hui à l’EFEO de Hô Chi Minh-Ville.

Les estampes populaires reflètent
la vie quotidienne des Vietnamiens


Ces estampes populaires représentent de manière diverse la vie quotidienne des Vietnamiens de l’époque dans tous ses aspects: les fêtes, les travaux agricoles, les contes, et les rites, notamment. En dehors des images, les organisateurs ont également exposé les planches en bois, les citations, les descriptions ainsi que les analyses de l’auteur Maurice Durand.

Une visite guidée des écoliers à l’exposition.

Lors de la séance, Trân Viêt Anh, directeur du Centre de conservation du patrimoine Thang Long-Hanoï a expliqué que les estampes populaires "reflètent l’histoire et l’esprit des Vietnamiens de l’époque". Elles vont du delta du Fleuve Rouge comme celles de Dông Hô, Hàng Trông et Kim Hoàng entre autres, jusqu’aux villages du Centre comme Sinh (province de Thua Thiên-Huê). Par conséquent, il a estimé qu’à travers cette exposition, le public vietnamien, mais également étranger, pourrait apprécier et profiter davantage de cet art traditionnel.

L’historien Lê Van Lan a ensuite confirmé que ce livre Imagerie populaire vietnamienne consistait en un "catalogue de fond" important pour tous les chercheurs culturels. Sa bonne qualité due à une "incroyable conservation" et sa valeur permettent "une consultation pour les générations qui suivent".

De sa part, Étienne Roland-Piègue, conseiller attaché au Service coopération et culturel de l’ambassade de France au Vietnam et directeur de l’Institut français du Vietnam (IFV), a envoyé ses meilleurs remerciements à l’EFEO de Hô Chi Minh-Ville qui avait non seulement publié "ce livre exceptionnel du grand linguiste franco-vietnamien", mais en plus avait exposé son travail pour que le public puisse visiter les plus grandes œuvres des arts traditionnels vietnamiens.

Une planche originale d’une estampe populaire de Hàng Trông.

Dans le cadre des activités célébrant le 73e anniversaire de la Fête nationale du Vietnam (1945-2018), l’exposition "Imagerie populaire vietnamienne" est ouverte au public jusqu’au 30 septembre au Centre de conservation du patrimoine Thang Long-Hanoï.


Maurice Durand, grand amoureux
de la culture vietnamienne

Né en 1914 à Hanoï de père français, chef du bureau des traductions au Palais de justice d’Annam, et de mère vietnamienne, Maurice Durand débute ses études au lycée Albert Sarraut (actuellement lycée Trân Phu de Hanoï), puis les poursuit à Paris par une licence ès lettres à la Sorbonne.

Après la Seconde guerre mondiale, Durand devient chef du bureau des affaires culturelles auprès du recteur de l'Université indochinoise (1946-1947, actuellement Université nationale de Hanoï). Il entre à l'EFEO en 1947 comme membre temporaire, puis membre permanent en 1949, et secrétariat général de 1954 jusqu’en 1957.

Retourné en France en 1957, Durand prend la direction d'études à l'École pratique des hautes études, où il enseigne pendant neuf ans l'histoire et la philologie vietnamiennes. Il est décédé en 1966 à Paris.


Texte et photos: Dang Duong/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.