20/06/2021 08:30
La moitié du territoire vietnamien est bordée par la mer, le pays possède ainsi de nombreuses belles îles. L’idéal pour se retirer loin de l’animation effrénée des grandes villes.
>>Baies, fleuves et lacs, paradis estivaux
>>Explorer la beauté de la mer et des îles du Vietnam à travers des photos

Au Vietnam, les touristes passent la plupart de leur temps à se baigner et se plonger en pleine nature. Ils pourront notamment découvrir la splendeur de Côn Dao (province de Bà Ria-Vung Tàu) et le charme de Phú Quôc (province de Kiên Giang) dans le Sud, les îlots de Chàm (province de Quang Nam) dans le Centre ou les montagnes calcaires de Cát Bà (ville de Hai Phong) dans le Nord.

Le tourisme maritime est l’un des meilleurs choix pour vivre le Vietnam authentique.

L'archipel de Côn Dao


Archipel le plus isolé du Vietnam, Côn Dao (Poulo-Condor) reste une découverte même pour ses propres habitants. Situé en Mer Orientale, à environ 50 km au Sud-Est de la côte, Côn Dao est composé de 16 îles et dunes montagneuses bordées de sable. Une adresse à retenir pour faire de la plongée sous-marine. On peut y admirer quelques 1.300 espèces maritimes (des poissons rares, des tortues de mer et des jolis coraux). Une autre idée à creuser : des randonnées dans la forêt tropicale de Côn Son, des balades en jonque dans les îles avoisinantes ou en moto dans les environs de l’archipel, à la recherche de son petit coin de paradis.  

Les îlots de Chàm


Situées au large du littoral de Hôi An, province de Quang Nam, les montagnes des îlots de Chàm se voient du continent. Ces îlots sont connus pour leurs nids de salanganes, utilisés pour préparer une soupe très nutritive. Leur coût est toutefois exorbitant : 2.500 USD le kilo. Classée "Réserve de biosphère mondiale", cette île de sable blanc est également réputée pour son royaume sous-marin, ses coraux, ses poissons de couleurs vives.

L’île de Phú Quôc


Entourée de plus de 40 km de plages de sable blanc, l’île de Phu Quôc attire aussi par ses coraux et ses anciens villages de pêche à l’ombre des arbres. Elle est une destination de prédilection pour les touristes étrangers. Agrémentée de nombreux hôtels proposant tous les prix, cette île a toutefois gardé son charme d’antan. Les activités de loisirs sont variées : promenade en moto autour de l’île pour découvrir les baies, dunes de sable pittoresques, kayak, plongée sous-marine, farniente et lecture sur la plage, et dégustation de nombreux fruits de mer. 

L’île de Cát Bà


Cát Bà dispose d’un relief très diversifié, avec des montagnes calcaires, des vallées et des forêts tropicales. Elle possède plusieurs plages de sable blanc, dont la plus réputée est Cát Co.

La moitié de la superficie de l’île est classée Parc national, avec lacs, chutes d’eau et autres grottes dans les montagnes calcaires. Si l’on suit la piste qui longe les montagnes, on peut avoir la chance de croiser des animaux sauvages : les primates à tête jaune menacés d’extinction, les écureuils, les sangliers, les cerfs, ou encore les porcs-épics de race européenne.

Les fêtes des villages de pêche


Aujourd’hui, les pays sont préoccupés par la préservation de leur identité culturelle. Au Vietnam, c’est souvent sous la forme de fêtes traditionnelles populaires ou d’évènements que le trésor culturel est protégé. Ainsi, grâce à ces manifestations, les habitants renforcent la solidarité qui les caractérise, retournent à la source et valorisent leur patrimoine culturel. Ces fêtes permettent par ailleurs aux touristes d’en apprendre davantage sur la culture vietnamienne et de se divertir. Voici un échantillon des évènements les plus atypiques du littoral. 

La fête des lanternes de Hôi An


Celui qui a déjà posé ses valises quelques jours dans le vieux quartier de Hôi An ne peut oublier l’atmosphère qui y règne, surtout lors de la fête des lanternes. Ainsi, chaque 15e jour du mois lunaire, toutes les lumières s’éteignent et la ville n’est éclairée que par des lanternes. Pas de klaxon, ni de pollution lumineuse, la lanterne, qui se décline en une multitude de formes et de couleurs, installée dans et hors des maisons et boutiques, est l’un des symboles de Hôi An. Les bruits de la rue sont remplacés par la musique traditionnelle, la poésie et le théâtre. La ville est aujourd’hui l’objet de nombreux contes et légendes évoquant l’âge d’or de cet ancien grand port commercial.

La fête de Cá Ông (Génie de la mer)


La fête de Cá Ông est la plus importante des pêcheurs de la province de Quang Nam et de la ville de Dà Nang (Centre).

Au milieu du 3e mois lunaire, pendant deux jours, les chalutiers et les habitants se réunissent pour participer à cette fête. Pour l’occasion, les maisons et les bateaux des villages littoraux revêtent leurs plus beaux habits. Le premier soir, les personnes âgées de la région font un rite dédié à la paix et à la prospérité et rendent hommage à Monsieur la Baleine (Cá Ông ou le Génie de la mer).

Le lendemain, de très bon matin, sur la mer, une procession réunit plusieurs rangées de bateaux de pêche, de toutes tailles, ornés de drapeaux et de fleurs. Ces rites témoignent de la gratitude des pêcheurs à Monsieur la Baleine. À minuit, lors de la deuxième soirée, les enfants jouent de la musique traditionnelle et présentent leurs offrandes.                                   

CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Un symbole de Hanoï sous le ciel du Sud Qui dit chùa Môt Côt (pagode au pilier unique) dit Hanoï. Néanmoins, il en existe à Hô Chi Minh-Ville une autre, de même forme et de même taille. Un témoin de l’attachement des gens du Sud envers la capitale millénaire.