18/05/2017 19:09
Il faut faire mieux comprendre à tout le système politique, à tous les secteurs, aux autorités et à la population, les changements climatiques et les mesures pour s'y adapter, a déclaré le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors de la 8e réunion du Comité national sur les changements climatiques, le 18 mai à Hanoï.
>>Table ronde sur les solutions au changement climatique dans le delta du Mékong
>>L’agriculture vietnamienne et les changements climatiques

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc dirige la réunion sur les changements climatiques, le 18 mai, à Hanoï.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

Nguyên Xuân Phuc, aussi président du Comité national sur les changements climatiques, a demandé de mobiliser davantage de meilleurs experts, notamment ceux en hydraulique, au service du comité consultatif du Comité national sur les changements climatiques.

Ce dernier doit préciser les risques, élaborer des planifications et prendre des sanctions sévères en cas d'infraction dans l'exploitation des ressources naturelles et en matière de développement urbain, parallèlement au renforcement de la sensibilisation sur les changements climatiques et leurs effets...

Le chef du gouvernement a demandé de renforcer la coopération internationale, notamment dans l'appel aux aides publiques au développement, et de dégager des expériences internationales de cette lutte. Il a aussi demandé d'examiner minutieusement la planification globale, notamment du delta du Mékong et des localités littorales du Centre. Il a insisté sur une distribution plus rationnelle des ressources pour une meilleure adaptation aux changements climatiques.

Aux avis d'experts, les changements climatiques sont dûs essentiellement aux actes de l'homme comme la déforestation, l'exploitation surabondante des ressources naturelles, la construction d'ouvrages hydrauliques...

Selon le scénario du ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement, à la fin du siècle, le niveau des mers auront augmenté d'un mètre, entraînant la perte de 39% de la superficie du delta du Mékong, 18% de celle de Hô Chi Minh-Ville et 17% de celle du delta du fleuve Rouge.

VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Tourisme fluvial : la Colombie veut acquérir des expériences de Can Tho La Colombie souhaite coopérer avec la ville de Cân Tho dans le développement du tourisme fluvial dont le modèle de marché flottant de Cai Rang. C’est ce qu’a exprimé Claudia Liliana Zambrano Naranjo, chargé d’affaires de la Colombie au Vietnam, mercredi 22 novembre dans la ville.