14/02/2022 00:00
Huynh Hai Yên n'est pas un nom étranger dans le monde de la parfumerie. Auteur de deux livres populaires - Ốc đảo mùi hương (Oasis des parfums) et Bí mật những mùi hương (Secret des senteurs), elle est également fondatrice et PDG de trois marques : NauNau, Y25- Artisan de Parfum et Metascent (Australie).
>>Iris Nguyên se met au parfum
>>Cosmétiques : les entreprises à la conquête du marché domestique

Pour Huynh Hai Yên, une promenade à travers un jardin de lauriers parfumés peut être une grande source d’inspiration. 
Photo : Dep/CVN

En 2013, Huynh Hai Yên a lancé NauNau, sa première marque de cosmétiques avec des baumes à lèvres et des parfums secs. Actuellement, elle en possède trois : NauNau "made in Vietnam" et en mesure de concurrencer des produits importés ; Y25-Artisan de Parfum, marque de parfums de niche, qui cible le segment haut de gamme ; et Metascent, présent sur le marché australien.

À partir des produits simples et de poche, NauNau compte désormais six gammes de produits, répondant aux différents besoins des utilisateurs, notamment : soins de la peau et du visage, soins du corps, soins des cheveux, gamme de produits pour l'espace de vie (bougie parfumée, vaporisateur d'ambiance naturel, vaporisateur de parfum pour tissu, taie d'oreiller, diffuseur d'arômes…), produits d'aromathérapie, de thérapie spirituelle, parfums naturels et maquillage. Les produits de NauNau sont présents sur les marchés américain, australien et japonais, en plus du marché vietnamien.

La clé permettant à cette marque de cosmétique de bien se tenir ces neuf dernières années, c’est de "toujours essayer de s'améliorer" à chaque étape, de l'étude du produit et du marché au fonctionnement et au marketing. "Le plus important est d'établir un consensus avec les collaborateurs. Si un individu s'égare, toute la machine ralentira. Je crois que tant qu'une équipe solide et unie se met en synergie, l'entreprise se développera bien", indique Huynh Hai Yên.

Cependant, il y a un autre facteur qui contribue également au succès de NauNau et de Y25 Perfume, c'est la conviction et la fermeté de leur fondatrice. Dès les doutes initiaux des utilisateurs sur les cosmétiques "made in Vietnam",  elle a surmonté les obstacles pour susciter la fierté de l'industrie de la beauté avec des produits purement vietnamiens.

"Je mets mon cœur dans chaque produit"

En restant à la maison, Hai Yên ressent "le besoin de travailler et d'être plus créative pour oublier les inquiétudes et les insécurités liées à l'épidémie". 
Photo : Dep/CVN

2021 était une année très difficile pour toutes les industries, en particulier les produits de luxe. Il n’y a pas eu beaucoup de nouveaux parfums lancés dans le monde pendant cette période.

"En restant à la maison, je ressens le besoin de travailler et d'être plus créative pour oublier les inquiétudes et les insécurités liées à l'épidémie", dit l'experte de l'élaboration de parfums.

En février, Metascent a lancé sa collection "Fleur à Melbourne", inspirée de la beauté et du caractère des femmes, avec cinq parfums. Le bouchon des flacons, conçu par l'artiste céramiste Sachiko Marden, a été entièrement réalisé à la main, représentant la forme de la fleur de camélia japonais. 

En avril, NauNau a sorti "The Scent of Green" (Le parfum du vert), au design minimaliste et sophistiqué, avec quatre essences naturelles.

En juillet, le parfum Blanc de Phu Quôc a fait son apparition ; puis en octobre, Sapa winter (L'hiver à Sapa) ; et en décembre, c'est Red Poppy by Y25- Artisan de Parfum.

Ces trois marques, qui ciblent trois marchés différents, sont tous appréciées des clients. "Je mets mon cœur dans chaque produit, surtout le parfum Sapa winter qui a été fabriqué avec l'extrait de graines de mac khen, une épice spéciale des montagnes du Nord-Ouest au Vietnam", partage-t-elle.

D’après cette experte, l'inspiration est omniprésente dans la vie, tant que vous l'aimez et que vous vivez innocemment avec tous ceux qui vous entourent, le beau et l’inspiration sont à portée de main.

"Les gens pensent souvent qu'ils doivent aller loin, se rendre dans de beaux endroits pour trouver l'inspiration. Mais pour moi, une promenade près de chez moi, à travers un jardin de lauriers parfumés peut aussi être une grande source d’inspiration. Ou lorsque je vois une amie cueillir joyeusement des figues mûres, cela m’inspire également beaucoup. Ou encore, quand je lis un livre, la sensation qu'il me procure me fait imaginer ce que ce serait si c'était un parfum", raconte-t-elle. Et de conclure : "Tous ces éléments sont des sources d'inspiration qui ne s'épuisent jamais en moi".

La beauté est un domaine aux maints défis qui exige agilité et rapidité à chaque étape car les besoins des clients changent constamment et la concurrence des marques et des entreprises est sévère. La parfumeuse confie : "Les entrepreneuses et entrepreneurs se laissent facilement entraîner par le souci de faire du profit et de dominer le marché... Mais j’essaye de me rappeler chaque jour la raison pour laquelle j’ai choisi cette carrière. Je tiens à garder ma propre identité : être paisible tout en exprimant mes propres caractéristiques. De plus, j'explore et cherche constamment de nouvelles choses pour entretenir mon inspiration, afin que chaque lancement de produit soit le fruit de journées de travail heureuses et non sous pression".

Hoàng Lan/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

Nghê An, une région riche de spécialités culturelles et culinaires Les maisons sur pilotis se reflétant dans la rivière Giang, la culture locale et la riche cuisine des Thai attirent les touristes de passage dans la région montagneuse de l’ouest de la province de Nghê An.