30/05/2021 07:33
Récemment en vogue au Vietnam, les créations de fleurs en argile japonaise font déjà beaucoup d’adeptes. Parmi eux, l’artisane Nguyên Thi Huong Thuy qui dispose d’une boutique dans la capitale.

>>L’art de la fabrication des fleurs d'argile
>>Hà Minh Khôi, jeune maître en art floral
>>L'art floral japonais se dévoile à Hanoï
 

L’artisane Nguyên Thi Huong Thuy dans sa boutique de fleurs en argile à Hanoï.
Photo : Quê Anh/CVN


Située dans la ruelle 67 de la rue Dô Quang, arrondissement de Câu Giây, à Hanoï, la petite boutique de Nguyên Thi Huong Thuy regorge de fleurs artificielles faites à partir d’argile japonaise. Installée dans un petit coin de son atelier, l’artisane se consacre entièrement à la création de fleurs d’argile. Un travail qui demande précision et méticulosité dans tous les détails.

"L’argile japonaise permet presque de reproduire parfaitement la texture douce et flexible des vraies fleurs", informe celle qui connaît cet art floral depuis plus d’une douzaine d’années. "C’est vraiment en 2008 que j’ai commencé à étudier cet art, et je me suis lancée dans la fabrication de  mes premiers produits un an plus tard", raconte Huong Thuy. Et d’ajouter que les fleurs réalisées en Thaïlande et surtout au Japon sont très belles et attirantes.

Fabriquées à partir d’argile, elles sont appelées "les fleurs de terre". De cette matière naturelle sans vie, les artisans talentueux ont créé de vraies œuvres d’art qui laissent libre cours à notre imagination. "Pour leur création, la sélection de l’argile est très importante et presque décisive", explique l’artisane. En effet, les matières produites au Japon ou en Thaïlande permettent de composer des fleurs fines, souples et non sèches.

Afin de leur donner de la couleur, on doit utiliser des tubes de peinture à l’huile, importés pour la plupart d’Angleterre, de France, des Pays-Bas ou de Taïwan (Chine).

Pour avoir un bouquet de fleurs en argile, l’artisan(e) doit passer par de nombreuses étapes. La première consiste à pétrir de l’argile avec la peinture à l’huile. Le mélange obtenu est roulé dans une machine dédiée. Vient ensuite le façonnage des pétales selon le motif de la vraie fleur, avant leur coloration. Les étamines, pistils et boutons doivent être entièrement moulés à la main. La dernière étape est dédiée aux tiges.

Qui dit nombreuses étapes dit un grand nombre d’heures de travail. "Il faut deux à trois jours pour un vase simple. Pour un grand, environ un mois est nécessaire", indique l’artisane.

La reconnaissance du travail d’une passionnée
 

Quelques créations de fleurs en argile brillantes sur les pots. Photo : Huong Thuy/CVN

Pour les fleurs en soie ou en papier, on moule des milliers de pétales dans un même motif. Mais pour celles en argile, on doit les faire un à un. Ainsi, chaque pétale a sa propre allure. "On fait de nombreux pétales d’une fleur, mais chacun présente une forme différente, très naturelle, plus vivante, vraiment comme une fleur naturelle".

Outre la formation des pétales, le mélange des couleurs est aussi important. "Avec la peinture à l’huile, je dois mélanger deux ou trois couleurs pour obtenir celle dont j’ai besoin. Grâce à cela, la couleur de la fleur en argile est plus durable. Ces dernières années, j’ai apporté une amélioration : après avoir peint la première couleur de fleur sèche, je laque une autre couche pour la préserver. De cette façon, la couleur de la fleur se conserve parfaitement, même dans des conditions climatiques difficiles comme l’humidité ou les très fortes chaleurs".

Éprise de beauté et passionnée par cet art, Huong Thuy s’est lancée également dans la peinture de fleurs d’argile en 3D. La combinaison de cette technologie avancée et de la délicatesse de ces œuvres apporte une impression esthétique très réaliste. "Au début, je faisais des peintures simples où j’attachais des fleurs et des pétales sur un fond monochrome. Ces six dernières années, j’ai combiné le fond de peinture de paysage et les fleurs artificielles pour créer une peinture de fleurs en 3D plus vive et plus émouvante".

En mai 2016, cette artisane a coopéré avec le Centre culturel sud-coréen au Vietnam pour organiser une exposition intitulée "Les fleurs en argile Vietnam - République de Corée". Une trentaine d’œuvres mettant en valeur la beauté des fleurs emblématiques des deux pays y furent présentées et très bien accueillies.

En quatre ans (2016, 2018, 2019, 2020), les œuvres de Huong Thuy ont tous reçu des prix au concours de conception des modèles de produits artisanaux de Hanoï.

En 2019, elle a même reçu le titre d’"Artisan de Hanoï".

Cette véritable passionnée met tout son cœur dans le travail de l’argile pour lui rendre vie, faisant fleurir la terre à sa manière.

Quê Anh/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Séjour chez l’habitant Le séjour chez l’habitant se multiplie de plus en plus au Vietnam. Cela contribue à diversifier les produits touristiques ainsi qu’à créer de nouvelles expériences pour les visiteurs afin de faire du Vietnam une destination attrayante.