17/03/2021 21:53
Huit personnes, dont six femmes d'origine asiatique, ont été tuées par balle mardi 16 mars dans trois salons de massage de la région d'Atlanta dans le Sud-Est des États-Unis, selon la police qui a arrêté un suspect âgé de 21 ans.
>>Stéphane Ravacley, un boulanger au "cœur social"
>>Des caméras dans les camions Amazon pour surveiller la route et les chauffeurs

Un policier devant un salon de massage où trois personnes ont été tuées dans une fusillade le 16 mars à Atlanta, en Géorgie.
Photo : AFP/VNA/CVN

On ignorait si ces attaques avaient un mobile raciste, mais elles sont intervenues dans un contexte de recrudescence des actes anti-asiatiques aux États-Unis, alimentant la crainte que des commerces gérés par des Asiatiques soient visés.

Une première fusillade faisant quatre morts et deux blessés a eu lieu mardi 16 mars aux environs de 17h00 locales (21h00 GMT) dans un salon de massage à près de 50 km d'Atlanta, plus grande ville de l'État de Géorgie, a indiqué un porte-parole de la police du comté, cité par le quotidien Atlanta Journal-Constitution.

Plus tard dans l'après-midi, deux nouvelles fusillades ont fait quatre morts dans deux salons de massage voisins à Atlanta, a annoncé la police de la ville, dans un communiqué transmis.

"À leur arrivée, les policiers ont retrouvé trois femmes décédées à l'intérieur (du salon de massage) de blessures par balle visibles. Toujours sur place, les policiers ont été informés de tirs effectués de l'autre côté de la rue", où ils ont retrouvé une autre femme décédée, précise le communiqué.

Un suspect, Robert Aaron Long, âgé de 21 ans, a été appréhendé à l'issue d'une course poursuite, à plus de 240 km au sud d'Atlanta. Il est en garde à vue depuis mardi soir 16 mars.

Sur la base des images de vidéo-surveillance, le porte-parole de la police d'Atlanta, le sergent John Chafee, a indiqué qu'il était "très probable" que le suspect soit impliqué dans les trois fusillades.

Le corps d'une des victimes retiré du salon de massage où une fusillade a fait trois morts le 16 mars à Atlanta.
Photo : AFP/VNA/CVN

La Police fédérale américaine, le FBI, participe également à l'enquête.

"Boucs émissaires

Le quotidien Atlanta Journal-Constitution rapporte que deux femmes d'origine asiatique, une femme blanche, et un homme blanc sont décédés dans la première fusillade, et un homme hispanique blessé. Les quatre victimes des deux autres fusillades sont aussi d'origine asiatique, selon le journal qui cite la police.

À Séoul, le ministère des Affaires étrangères a confirmé que quatre des victimes sont d'origine sud-coréenne, selon l'agence de presse Yonhap.

Adriana Mejia, dont l'oncle a été blessé, a déclaré que la famille était "catastrophée" et qu'elle priait pour qu'il se rétablisse.

"On ne sait jamais qu'on se trouve au mauvais moment au mauvais endroit, tout s'est passé très soudainement", a-t-elle dit.

Dans un discours à la tonalité grave jeudi dernier 10 mars, le président Joe Biden avait condamné les violences contre les Américains d'origine asiatique, "attaqués, harcelés, blâmés et utilisés comme boucs émissaires".

Ces fusillades sont intervenues quelques heures après la publication d'un rapport du groupe anti-discrimination Stop AAPI (Américains d'origine asiatique et des îles du Pacifique) Hate, faisant état d'une hausse des crimes motivés par le racisme anti-asiatique, ciblant particulièrement les femmes.

Selon le rapport, entre mars 2020 et février 2021, près de 70% des personnes d'origine asiatique interrogées ont déclaré avoir été victimes de harcèlement verbal, et un peu plus d'une sur 10 a affirmé avoir été agressée physiquement.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un ingénieur passionné de lego

À la découverte du lac Noong U sauvage et charmant Le lac Noong U qui se trouve à environ 30 km de la ville de Diên Biên Phu dans la province de Diên Biên, est aussi beau qu'une aquarelle car entouré de montagnes et de forêts de pins.