10/02/2019 21:44
Huê était la capitale impériale du Vietnam entre 1802 et 1945. L’ensemble de ses monuments a été classé au patrimoine culturel de l’Humanité par l’Unesco en 1993.
>>Visite d’un village de bâtonnets d’encens à Huê
>>Thua Thiên-Huê s'efforce d'attirer plus de capitaux en 2019
>>Festival de la rue des livres du Nouvel An lunaire 2019 - "Couleur des livres"

La ville de Hue est un haut lieu du tourisme vietnamien. Son architecture authentique séduit les touristes. Une beauté toute poétique se dégage de ses monuments impériaux. Ses habitants, les Huéens, sont réputés pour leur grande hospitalité.

La citadelle impériale de Huê est très attrayante aux touristes.
Photo: Quôc Viêt/VNA/CVN

La citadelle impériale est une visite à ne surtout pas manquer. Construite au bord de la rivière des Parfums entre 1805 et 1832, la citadelle est cernée de larges douves qui délimitent un carré sur un périmètre de plus de 10 km, et entourée de murs de 6 m de haut sur environ 2,5 km. A l’intérieur de ce périmètre se trouvent la cité impériale et la cité pourpre interdite. La cité impériale se compose d’une centaine d’édifices qui étaient les sièges des organes suprêmes de la monarchie et des sanctuaires dédiés aux rois. La cité pourpre interdite était réservée exclusivement à la famille royale et aux concubines. Seuls les eunuques pouvaient y entrer. La citadelle impériale a été dessinée en s’inspirant de la philosophie orientale et de la tradition vietnamienne. L’ensemble des structures a été bâti autour d’un axe principal. La citadelle a quatre portes principales dont la porte du midi (Ngo Mon) qui était exclusivement réservée à l’empereur.

Quand vous êtes à Hué, il vous faut aussi visiter les tombeaux majestueux des rois Nguyen qui se trouvent à l’ouest de la citadelle impériale. Situés au milieu des collines, au bord de la rivière des Parfums, ces tombeaux sont typiquement d’architecture vietnamienne. Chacun reflète la personnalité et le goût de l’empereur. Ils sont disposés en pleine nature. Huê est surnommée la ville de beauté romantique en raison de la rivière des Parfums qui la traverse. Nguyên Xuân Hoa, un Huéen, ne cache pas sa fierté en parlant de sa ville natale : "Pour Huê, la rivière des Parfums est une merveille naturelle. Ses eaux vertes serpentent sur les plaines, traversent les forêts et les villages comme une bande de soie avant de se jeter dans la lagune de Tam Giang".

Faire une promenade en jonque sur la rivière des Parfums, surnomnée ainsi en   raison des herbes médicinales et des fleurs qui poussent sur ses deux rives, sera une expérience magnifique. Vous pourrez non seulement admirer les plus beaux sites de la ville, mais aussi découvrir la musique royale et les chants folkloriques locaux. Enjambant la rivière des Parfums, le pont de Truong Tien est un autre monument emblématique de Hué. Construit de 1897 à 1899, il est l’un des premiers ponts bâtis par les Français en Indochine. Ce charmant pont et la rivière des Parfums ont été une grande source d’inspiration des poètes et des compositeurs. Phan Thuân An qui fait des recherches sur la ville depuis plusieurs années explique: "Pour les habitants de Huê, le pont de Truong Tien est le plus beau et il est cher à leur coeur".

Aujourd’hui, l’ancienne cite impériale de Huê est aussi réputée pour son festival biennal qui attire les artistes vietnamiens et internationaux. Architecture authentique,  paysages romanesques, gastronomie sublime, la ville de Huê vaut vraiment le détour ! 
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’empreinte de l’AUF en Asie-Pacifique après 25 ans

La fête des ethnies de la région du Nord-Ouest ouverte à Son La La 14e Fête culturelle des ethnies de la région du Nord-Ouest a débuté ce dimanche 18 août dans la ville de Son La, province éponyme (Nord-Ouest).