28/06/2022 17:16
Dans le cadre de la 11e édition du Festival de Huê, le public aura l’occasion de visiter l’exposition de photos de Lâm Duc Hiên, prises lors d’un voyage de 4.200 km le long du fleuve de Mékong.
>>Festival de Huê : L’ao dài à travers l’histoire
>>Huê : Festival de rue "Couleurs culturelles"

Une visiteuse à l’exposition de photos "Mékong - à hauteur d’hommes" de Lâm Duc Hiên, dans la ville de Huê.

Du 25 juin au 8 juillet, les amateurs de la photographie de la ville de Huê sont invités à l’exposition "Mékong - à hauteur d’hommes" de Lâm Duc Hiên, un Français d’origine vietnamienne, né au Laos. L’événement est organisé par l’Institut français de Huê, de concert avec le comité d’organisateur du Festival de Huê.

L’exposition retient l’attention de bon nombre de personnes, surtout des plus jeunes qui viennent apprécier et échanger à propos des clichés exposés représentant une série de récits journalistiques photographiques sur les terres, les cultures mais aussi des destins des riverains attachés à la rivière.

Des photos expressives

"À travers ces clichés, j’arrive à ressentir la paix et le calme de la vie, notamment les clichés avec des femmes et des enfants. Ils sont peut-être mère et fils ou grand-mère et petit-enfant... Elles me touchent émotionnellement car elles me font penser à l’amour maternelle des mères et grands-mères vietnamiennes, et naturellement à ma propre mère", a confié Hoàng Nguyên Du Kim, une lycéenne domiciliée dans la ville de Huê. Avant d’ajouter que les photos exposées, bien que simples, sont extrêmement sentimentales. 

Dans ce journal visuel, Lâm Duc Hiên mêle son histoire personnelle à celle des habitants actuels de la rivière.

"Mékong - à hauteur d’hommes" est le fruit d’un travail de 15 ans du photographe Lâm Duc Hiên. L’auteur a su immortaliser des moments à la fois remarquables et banals de la vie de tous les jours, ses hauts et ses bas, permettant aux visiteurs de contempler la variété du paysage du fleuve.

Il a parcouru le Mékong sur un tronçon de 4.200 km, en suivant ses eaux depuis le delta animé de la rivière des Neuf dragons au Vietnam jusqu’à sa source dans le plateau tibétain enneigé. Ce voyage à travers les continents possède une signification particulière pour lui, en tant que photographe ayant passé son enfance sur les rives du Mékong au Laos, affectueusement appelé Mère des rivières.

Le voyage et les clichés pris par Lâm Duc Hiên décrivent non seulement la diversité du Mékong, mais dévoilent aussi une conversation entre le paysage et l’homme, le destin des riverains. "Je voudrais montrer au public ce que le Mékong représente pour ses pays riverains à savoir le Vietnam, le Cambodge, le Laos, la Thaïlande, le Myanmar, le Tibet et la Chine ", a-t-il partagé.

À propos de l’artiste

Lâm Duc Hiên est né en 1966 sur les rives du Mékong à Paksé dans le Sud du Laos. En tant que photographe, il a été témoin des grands conflits des XXe et XXIe siècles, notamment en Roumanie, Russie, Bosnie, Tchétchénie mais aussi au Rwanda, au Soudan du Sud, et surtout en Irak, qu’il couvre aujourd’hui depuis plus de 25 ans.

Il s’est rendu en France en 1977 et est devenu un célèbre reporter de guerre qui a remporté de nombreux prix, dont le Leica Prize, le Great European Award de la ville de Vevey et le World Press Photo, entre autres. Il est actuellement représenté par la prestigieuse Agence VU.

Des clichés présentés lors de l'exposition Mékong - à hauteur d'hommes du photographe Lâm Duc Hiên, dans la ville de Huê.
 
  Texte et photos : Thuy Hà - Mai Quynh/CVN






 

 
 

 

 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Saigontourist, principal artisan du Le président du Conseil des membres de Saigontourist, Pham Huy Binh, a demandé à ses cadres et employés de tout mettre en œuvre pour relancer l’industrie touristique et développer l’économie nationale.