31/12/2019 11:00
Huawei, mis à l'index par les États-Unis, dégagera en 2019 un chiffre d'affaires inférieur aux prévisions et devra faire de sa "survie" sa priorité en 2020, a annoncé mardi 31 décembre le géant chinois des télécoms.
>>Face à Trump, la Chine accélère son indépendance économique
>>Deuxième plainte de Huawei contre l'administration Trump

Un magasin Huawei dans un centre commercial à Pékin.
Photo : AP/VNA/CVN

Le groupe, soupçonné d'espionnage potentiel par Washington au profit de Pékin, s'attend à dégager pour 2019 un chiffre d'affaires de 850 milliards de yuans (109 milliards d'euros), soit une hausse "d'environ 18% sur un an", a déclaré dans son message de Nouvel An, Eric Xu, qui assure la présidence tournante de Huawei.

Mais "ces chiffres sont inférieurs à nos projections initiales", a-t-il reconnu, évoquant "les efforts concertés des États-Unis pour nous écraser".

"Les affaires restent cependant solides et nous résistons face à l'adversité", a assuré M. Xu.

L'année 2019 a été difficile pour le numéro deux mondial du téléphone portable, alors que l'administration Trump a interdit aux entreprises américaines de vendre des équipements à Huawei.

Le mastodonte chinois se retrouve ainsi hors d'accès du système d'exploitation Android de Google, au risque de ne plus pouvoir offrir des applications très populaires à ses clients.

Dans ce contexte, "la survie sera notre première priorité", a déclaré Eric Xu.

"En 2020, nous resterons sur la liste noire des États-Unis. (...) Ce sera une année difficile pour nous", a-t-il averti. "Le gouvernement américain continuera à combattre le développement de la technologie de pointe".

Face au défi américain, "nous devons accroître la diversité de notre chaîne d'approvisionnement, ce qui est essentiel pour notre sécurité. Tout risque à la bonne marche des affaires doit être considéré comme une question de vie ou de mort", a-t-il prévenu.

Le message de vœux s'accompagne d'un avertissement sans frais au personnel.

"Nous révoquerons plus rapidement les dirigeants médiocres", un sort qui attend chaque année les 10% de responsables les moins performants, a-t-il indiqué.

Quant aux équipes qui ne contribueraient pas suffisamment à la compétitivité, elles seront "fusionnées ou réduites".

Huawei est considéré comme le leader mondial des équipements 5G, la cinquième génération de l'internet mobile.

Washington redoute à ce titre que les futurs réseaux mondiaux soient contrôlés, via Huawei, par la Chine. L'administration Trump fait pression sur ses alliés pour les convaincre de cesser leur coopération avec Huawei.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous touristiques à Hôi An : les cafés-restaurants

Hô Chi Minh-Ville, destination préférée des touristes vietnamiens Dans le classement des principales destinations des touristes vietnamiens en 2019 publié par Agoda, important site international de réservation d'hôtels, Hô Chi Minh-Ville arrive en tête.