22/04/2018 12:00
Le hu tiêu est une soupe traditionnelle originaire de My Tho (province méridionale de Tiên Giang) et composée d’un bouillon préparé à partir d’os de porc. Une de ses variantes est le hu tiêu khô (khô signifie "séché"), une sorte de salade de nouilles tièdes assaisonnées d’un peu du bouillon de la version soupe et de sauce soja.
>>Hu tiêu bo kho ou ragoût vietnamien
>>Pizza Hu Tiêu, une spécialité de Cân Tho
>>Les nouilles de riz (Hu tiêu) de My Tho


Ingrédients pour deux personnes

- 3 hauts de cuisse de poulet
- Os de porc
- 300g de nouilles de riz (mì gao)
- 1 citron vert
- Coriandre
- Sauce soja
- Sucre
- Poivre

Préparation

- Laver les os avec de l’eau bouillante pour en retirer les mauvaises odeurs.

- Préparer le bouillon : dans une grande marmite, faire bouillir les os à feu vif. Une fois que l’eau bout, les laisser mijoter à feu doux pendant 3 heures. Régulièrement, enlever l’écume à la surface pour que le bouillon soit transparent.

- Mettre les hauts de cuisse dans le bouillon et les faire bouillir pendant 20 minutes afin de pouvoir les émincer au couteau.

- Faire cuire les nouilles de riz en suivant les indications sur le sachet.

- Hacher grossièrement la coriandre au couteau.

- Mettre 10 grosses cuillères à soupe de bouillon dans un récipient.

- Agrémenter avec 10 cuillères à soupe de sauce soja.

- Rajouter une cuillère à soupe de sucre.

- Remuer vivement.

- Ajouter l’équivalent de 10 tours de moulin à poivre puis le jus de citron vert.

- Rajouter la coriandre (en garder un peu pour la décoration). Goûter la sauce et rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

- Égoutter les nouilles sous un filet d’eau tiède et servir en parsemant de morceaux de poulet. Rajouter la sauce jusqu’à mi-hauteur des nouilles.

Bon appétit !
 
CAP-VIETNAM/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

Le sala centenaire de la pagode Chot Le Centre d’études et de méditation bouddhiste khmer de la pagode Chot, aussi appelé sala, fait partie du patrimoine culturel régional. Retour sur son histoire particulière.