06/06/2014 15:24
Depuis le 1er juin, les hôpitaux de Hô Chi Minh-Ville appliquent de nouveaux tarifs au niveau des services médicaux. La ville devient ainsi la dernière localité du pays à faire des ajustements de frais hospitaliers. Le tout, autorisé par le ministère de la Santé et celui des Finances et en vigueur depuis 2012. Afin d'élever la qualité des soins médicaux tout en augmentant les frais hospitaliers de manière raisonnable, le Service municipal de la santé a recours à diverses solutions.


 
Le Centre de transfusion sanguine et d'hématologie de Hô Chi Minh-Ville s’équipe d’appareils médicaux modernes pour améliorer la qualité des soins des patients. 


En ce qui concerne la hausse des frais médicaux (HFM), Hô Chi Minh-Ville ajuste les prix de plus de 2.000 services techniques en vertu de la circulaire conjointe N°04/2012 du ministère de la Santé et de celui des Finances (CC4) dans 378 établissements de santé publique où se trouvent 29 hôpitaux du ressort central, 23 hôpitaux locaux, quatre établissements de traitement, des cliniques spécialisées et 322 postes sanitaires publiques. Ces ajustements se feront sur 3 années (2014-2016). Concrètement, à partir du premier juin 2014, 477 sur 2.000 services médicaux (examens de santé, prix des lits, diagnostic et traitement…) connaîtront ces changements de frais hospitaliers pour atteindre 75 % du prix fixé par le CC4. Le 1er juin 2015, le prix de ce groupe de services continuera d'augmenter et parviendra jusqu'à 85% du prix fixé par le CC4. Enfin, le 1er juin 2016, ce dernier sera à 100% du prix fixé par le CC4.

Pour une amélioration de la qualité des soins

Pour les services chirurgicaux (1.519 services), une première étape équivaudra à 65% du prix fixé par le CC4, puis 75% dans un deuxième temps et 100% pour un troisième. Mme Dinh Thi Liêu, chef des finances et de la comptabilité du Service de la santé précise : «Pour que cet ajustement convienne au prix réel du coût de la vie, 25% des services techniques médicaux ont augmenté à 100% du prix fixé par le CC4 après l’approbation du Conseil populaire municipal. Sur la base de cette augmentation des frais hospitaliers pour 2014, le prix de certains des services sera inférieur au prix actuel».

Vo Van Tiên, directeur de l’hôpital Nguyên Trai souligne, pour sa part, que l’augmentation des frais médicaux permettra d’améliorer la qualité des soins de santé des gens. Cependant, la ville a beaucoup de types d'hôpitaux, et la qualité des soins médicaux varie selon les établissements. Seuls 70 des 322 postes sanitaires possèdent des conditions suffisantes pour assurer des soins de qualité. De nombreux hôpitaux sont toujours en difficulté : manque de superficie des infrastructures, surcharge, technologie de l’information en berne…

Selon le Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville, l’augmentation des frais hospitaliers va de paire avec l’amélioration de la qualité des soins sanitaires et les hôpitaux ont mis en place de nombreuses mesures : augmentation du nombre de tables d'examen, installation d’équipements divers (climatiseurs, télévisions, chaises…) dans les salles d’examen, application de nouveaux logiciels plus efficaces, augmentation du temps de travail des cliniques...

L’augmentation des frais hospitaliers va de paire avec l’amélioration de la qualité des soins sanitaires.


Mme Dinh Thi Liêu explique que le Service municipal de la santé exige que tous les établissements sanitaires affichent leurs ajustements de frais de services médicaux. Ce service est en train d’appliquer à titre expérimental un processus de compte des frais hospitaliers dans les hôpitaux Binh Thanh et Gia Dinh. Le patient doit ainsi payer une seule fois les frais hospitaliers après ses différents examens médicaux et les traitements relatifs à sa maladie... À l’Hôpital pédiatrique numéro 1, un système de transport d’échantillons et de résultats d’examens est en train d’être mis sur pied afin de réduire le temps d’attente des patients.

L’évaluation de six hôpitaux

«Pour répondre aux exigences dudit service, l’hôpital a consacré tous ses efforts à l’amélioration de la qualité des soins des patients. Cependant, à cause de difficultés diverses : finance, superficie, personnel..., cela nécessite beaucoup de temps. L’hôpital est en mesure, dans un premier temps, de réduire le temps d'attente pour les examens médicaux et améliorer le comportement des médecins envers les patients», confie Nguyên Trai, représentant de l'hôpital.

Après l’ajustement des frais hospitaliers, le Service municipal de la santé évaluera six hôpitaux : Nguyên Trai, Gia Dinh,
Hôpital pédiatrique numéro 1, Hoc Môn, Binh Thanh, Thu Duc, pour analyser les changements positifs de ces derniers, ainsi que l’impact de l’augmentation des frais hospitaliers sur les intérêts des patients.

Texte et photos : Quang Châu/CVN




Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Quang Ninh accueille 10 millions de touristes de janvier à septembre Selon le Service provincial du tourisme, au cours des neuf premiers mois de l’année, le nombre de touristes ayant visité Quang Ninh est estimé à plus de 10 millions, dont 3,6 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse respective de 25% et de 19% en glissement annuel.