09/04/2018 10:50
Le dirigeant national-conservateur Viktor Orban a remporté dimanche 8 avril ses troisièmes législatives d'affilée en Hongrie, s'assurant une confortable majorité et assommant une opposition divisée, selon des résultats partiels.
>>Législatives hongroises : ouverture des bureaux de vote
>>Réfugiés : Bruxelles menace la Hongrie et la Pologne
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban vient de voter dans une école à Budapest le 8 avril pour les élections législatives.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le parti Fidesz de M. Orban recueillait 48,9% des voix après le dépouillement de plus de 95% des bulletins, selon le Bureau national électoral, un score supérieur de quatre points à celui réalisé il y a quatre ans, et qui doit permettre à M. Orban de décrocher une nouvelle fois une majorité des deux-tiers au Parlement, comme en 2010 et en 2014.

La mobilisation des électeurs a frôlé des records, certains bureaux de vote sont restés ouverts trois heures au-delà du délai prévu. Et Viktor Orban, chemise blanche sous veste noire, est apparu soulagé à l'annonce des résultats.

"C'est une victoire historique qui nous offre la possibilité de continuer à nous défendre et de défendre la Hongrie", a déclaré le dirigeant de 54 ans, devant une foule de militants en liesse rassemblés au bord du Danube et habillés aux couleurs orange de son parti. "Viktor est le seul leader possible pour la Hongrie. Ce résultat prouve que la nation le soutient. Il n'y a personne comme lui dans ce pays", s'est extasiée Eva Halasz, une électrice de 53 ans.

M. Orban avait indiqué avant le scrutin vouloir rendre "irréversibles" les changements qu'il a impulsés depuis son retour au pouvoir en 2010. Il s'est également distingué par une rhétorique xénophobe et par une campagne contre le financier américain George Soros, qu'il a notamment accusé d'orchestrer une immigration de masse en Europe.

"Grande et nette victoire de Viktor Orban en Hongrie: l'inversion des valeurs et l'immigration de masse prônées par l'UE sont à nouveau rejetées", s'est félicitée sur twitter la patronne du Front national français, Marine le Pen.

Au cours de sa campagne, le dirigeant n'a cessé d'agiter le spectre d'une possible défaite de son camp, synonyme selon lui de chaos migratoire et de victoire d'"ennemis" qui "veulent déposséder" les Hongrois de leur pays.

Premier parti d'opposition, le Jobbik, qui a entrepris de recentrer son image, n'a pas réussi à améliorer son score d'il y a quatre ans, et doit se contenter de 19,8% des suffrages. La liste de gauche MSZP-P a recueilli 12,4% et la formation écologiste LMP 6,9%.

Le résultat officiel complet ne sera connu qu'en cours de semaine, après le décompte de centaines de milliers de suffrages d'électeurs issus de la diaspora ainsi que des expatriés.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Géoparc mondial de Dak Nông, au paradis des grottes volcaniques Doté d’un surprenant réseau de grottes volcaniques, le Parc géologique de Dak Nông au Vietnam a été reconnu par l’UNESCO Géoparc mondial. Un nouveau point fort pour cette province du Tây Nguyên déjà très bien pourvue de sites d’écotourisme.