09/01/2021 10:32
Le 5 janvier 2021, l’étoile brillante Nguyên Quang Riêu s’est éteinte dans le ciel scientifique. Cet astronome, l’un des rares d’origine vietnamienne largement connu dans le monde, a publié plus de 150 ouvrages scientifiques dans des revues de renom. Une de ses amies a partagé des souvenirs d’une sortie avec lui.
Visite avec le Prof. Nguyễn Quang Riệu à l’Observatoire de Nançay, le 2 octobre 2004. Photo : HNLan/CVN

Le Professeur Nguyên Quang Riêu était toujours souriant et prêt à répondre à toutes mes questions lors de nos rencontres. Nous nous sommes souvent croisés à divers moments importants de notre vie dans la communauté des Viêt Kiêu de Paris. La dernière rencontre datait du Têt 2018 à l’hôtel de ville. Là, accompagné de son épouse, M. Riêu me paraissait à la fois fragile et fort.

Fragilité peut-être due à son âge avancé. Force, à cause de la robustesse de son savoir. Ce savoir, il l’accumulait en toute simplicité car il appliquait la devise d’Albert Einstein : "L’imagination est plus importante que le savoir !"

Nous décidions d’organiser une sortie scientifique en invitant des scientifiques de la faculté des sciences d’Orsay, des "intellectuels" de l’UGVF (Union Générale des Vietnamiens en France) et des Français, amis du Vietnam. M. Riêu me proposait la Station de radioastronomie de Nançay (ou l'Observatoire de Nançay).

La station de radioastronomie de Nançay

Vue générale de la station de radioastronomie de Nançay. Photo : Archives/CVN


Inaugurée en 1956, la Station de radioastronomie de Nançay est l'un des trois laboratoires fondateurs de l'Observatoire des Sciences de l'Univers en région Centre (OSUC), également département de l'Observatoire de Paris et unité de recherche associée à l'INSU du CNRS (USR704) et à l’Université d'Orléans.

Elle est située dans le département du Cher, à environ 30 km de Bourges en plein cœur de la Sologne sur la route de Nançay. La station comprend de multiples instruments : radiotélescope, radiohéliographe, réseau décamétrique, station du réseau LOFAR,  réseau CODALEMA et antenne de surveillance.

Je lançais les invitations pour un pique-nique lors de la fête du 2 septembre 2004. Puis j’affrétais le car pour la journée du 2 octobre. L’ami et collègue de M. Riêu à Nançay était d’accord pour nous recevoir. Lors de la visite, tous les deux nous avaient expliqué les différents instruments que je découvrais pour la première fois en France.

Entre des amis, nous étions heureux de pouvoir profiter de la science et de la nature ! Nous devons cette rencontre mémorable à Anh Riệu qui savait nous transmettre la culture de la paix.

Nguyen Dac Nhu Mai/CVN


Nguyên Quang Riêu - un homme de l'Univers
 
Né le 4 janvier 1932, à Hai Phong au Vietnam, le professeur Nguyên Quang Riêu est décédé à l’hôpital dans la nuit du 5 janvier, en raison du Covid-19. Il était âgé de 89 ans.

Le professeur Nguyên Quang Riêu est le fils ainé d’une famille de trois frères qui sont tous scientifiques réputés.

Après avoir vécu et étudié à Hanoi jusqu’à 18 ans, il est allé en France pour étudier à l’Université de la Sorbonne à Paris et devenu ensuite professeur à la Sorbonne, directeur de recherche à l’Observatoire de Paris, et puis directeur de recherche honoraire du Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Il s’est vu, en outre, décerner le titre de docteur honorifique de l’Université nationale de Hanoi.

En 1973, il a reçu un prix de l’Académie française des sciences après avoir détecté et déterminé avec précision l’emplacement d’une explosion dans la constellation du cygne (Cygnus X3).

Le professeur Nguyên Quang Riêu revenait régulièrement au Vietnam pour organiser des cours de physique spatiale et de physique environnementale à l’Université nationale de Hanoi, dans le cadre de la coopération entre l’Observatoire de Paris, l’Université de Pierre et Marie Curie (Paris 6e) et l’Université nationale de Hanoi. En outre, il a également invité des scientifiques renommés des pays étrangers à enseigner au personnel de recherche et d’enseignement des universités et instituts scientifiques vietnamiens.

Au cours de sa carrière, le professeur Nguyên Quang Riêu a publié plus de 150 ouvrages scientifiques sur l’astrophysique dans de célèbres revues scientifiques internationales et  remporté plusieurs prix prestigieux pour leur contribution à la science.  Grâce à ses livres et ses articles publiés dans les journaux, le public a pu comprendre de manière simple des connaissances astronomiques très poussées.  

Bầu Trời Tuổi Thơ - Le ciel de l’Enfance

De son vivant Nguyên Quang Riêu a toujours soutenu les jeunes vietnamiens passionnés par l’astronomie. Il a fait don de nombreux instruments astronomiques à l’Université nationale de Hanoi et à l’Observatoire de Phu Liên et a offert des bourses d’études aux étudiants vietnamiens pendant de nombreuses années.

Dans l’espoir d’intéresser la jeune génération aux désirs d’explorer l'astronomie, il a publié le livre Bầu Trời Tuổi Thơ (Le ciel de l’Enfance) pour emener les enfants vietnamiens à la découverte des merveilles de l’Univers.

(Sources de NDEL/CVN)
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hà Nam préserve et promeut l’art traditionnel

Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam, une destination prisée Le Village culturel et touristique des ethnies du Vietnam est une des destinations appréciée en campagne périurbaine de Hanoï. Ce village est tout comme un musée à ciel ouvert et présente les caractéristiques culturelles typiques des 54 groupes ethniques du pays.