29/04/2018 09:31
Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Hôi An est probablement l’une des plus charmantes villes du Vietnam. Depuis peu, elle a aussi été consacrée par Worldchefs capitale de la gastronomie vietnamienne. Partons à la rencontre de cette ville aussi élégante que gourmande!
>>Ouverture du Festival international de la gastronomie de Hôi An 2018
>>Cao lâu, l’histoire de la ville de Hôi An dans un bol

Les touristes dans la vieille ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre).
Photo: Minh Duc/VNA/CVN

À Hôi An, la boulangerie de Mme Phuong est devenue une institution depuis que le chef Anthony qui accompagnait le président Obama lors de sa visite au Vietnam a décrété que le sandwich préparé dans cet établissement du vieux quartier était le meilleur du monde.

Depuis cet extraordinaire coup de pub, la boutique a acquis un réputation internationale. Une queue interminable de touristes étrangers et vietnamiens se forme inlassablement devant sa devanture, tout au long de la journée. Trân Thi Thu Trang fait partie de ces clients armés de patience:

"J’ai visité Hôi An plusieurs fois. J’adore ses spécialités culinaires comme les nouilles Quang et le Cao lâu mais le sandwich de Madame Phuong est de loin mon préféré. La baguette a un goût exceptionnel et la boutique ne désemplit pas. Parfois, j’ai dû faire la queue une demi-heure avant d’être servie".

Les spécialités de Hôi An les plus connues sont le riz au poulet, les petites palourdes d’eau douce sautées et la compote de maïs dont les saveurs originales ont séduit de nombreux chefs internationaux. Hôi An a été choisie par Worldchefs pour accueillir le Concours mondial annuel des chefs. Thomas Gugler, le président de Wordchefs, explique:

"Hôi An doit encore faire beaucoup de choses. S’il est nécessaire de préserver la culture et les traditions, il faut aussi améliorer les infrastructures. En ce qui concerne la gastronomie, Hôi An répond aujourd’hui à un marché de moyenne taille. Pour accéder à une clientèle haut de gamme, une nette amélioration doit être réalisée en termes de formation et d’hygiène alimentaire".

Le "cao lâu", une spécialité de Hôi An.
Photo: Zing/CVN

Native de Hôi An, Trinh Diêm Vy, directrice d’une agence d’évènementiels gastronomiques dans la ville, se passionne depuis toujours pour la cuisine traditionnelle de la région. Propriétaire de plusieurs restaurants, elle a été la première, en 1996, à proposer des cours de cuisine vietnamienne aux touristes étrangers. Elle précise:

"Les produits de la ville sont très appréciés par les étrangers. Dans la gastronomie, il faut distinguer la cuisine exotique et la cuisine locale. Ici, les deux cuisines sont mélangées et c’est le croisement de ces deux saveurs qui font la particularité des plats de Hôi An".

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, Hôi An était une ville portuaire très prospère. Il est probable que les différentes cultures présentes à cette époque ont influencé sa cuisine qui offre aujourd’hui une variété de plats aussi délicieux qu’insolites. Hôi An, capitale de la gastronomie vietnamienne, c’est le nouveau défi des autorités pour attirer davantage de touristes. Nguyên Van Son, vice-président du Comité populaire municipal, souligne:

"Hôi An doit proposer des produits propres, biologiques et conformes aux règles d’hygiène et de traçabilité internationales. Nous sommes en train de former une association des chefs de Hôi An qui travaillera avec les pêcheurs, maraîchers et éleveurs locaux. L’objectif est de réduire les coûts des matières premières et d’augmenter le revenu des agriculteurs".

Pour attirer les gastronomes du monde entier et leur proposer une offre haut de gamme, Hôi An a encore beaucoup à faire mais cet ambitieux projet ne l’effraie pas.

VOV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

La Fête des fleurs de lotus de Dông Thap 2018 Afin d'honorer la beauté des fleurs de lotus tout en promouvant les produits transformés à base de cette plante, une fête consacrée à cette fleur a eu lieu du 18 au 20 mai dans le district de Thap Muoi, province de Dông Thap (Sud).