27/05/2019 09:30
La Finlande a créé la surprise en remportant pour la troisième fois le Mondial de hockey sur glace aux dépens du Canada, 3 à 1 en finale dimanche 26 mai à Bratislava.
>>Mondial de hockey: la Russie toujours invaincue
>>Une équipe coréenne "unifiée", curiosité des championnats du monde de handball

La Finlande championne du monde de hockey sur glace le 26 mai.
Photo: AFP/VNA/CVN

Les Finlandais avaient déjà fait sensation en éliminant les Russes, principaux favoris pour le titre, en demi-finale (1-0), et les Suédois, doubles champions sortants, en quarts (5-4).

L'équipe nordique est pourtant loin d'être la meilleure que puisse aligner le pays puisque sur la trentaine de joueurs qu'il compte dans la ligue nord-américaine, seuls quatre ont participé au tournoi. Les Canadiens alignaient eux un effectif 100% NHL, sans aucun rapport toutefois avec leur sélection idéale.

Certains joueurs arrivent au Mondial en cours de route, une fois leur franchise éliminée des play-offs de NHL, mais l'entraîneur Jukka Jalonen, le même qui était en poste lors du précédent titre en 2011, a préféré faire tout le championnat avec les mêmes hommes, évoluant pour la plupart dans des clubs de leur pays.

La Finlande fait partie depuis très longtemps des six nations majeures du hockey avec le Canada, la Russie, la Suède, la République tchèque et les États-Unis, mais elle est, avec les Américains, la moins titrée: deux médailles d'or en 1995 et 2011 (déjà à Bratislava). Elle a perdu huit fois en finale, les deux dernières en 2014 et 2016.

Les Canadiens restent à 26 

Le héros finlandais du tournoi a été le capitaine Marko Anttila. Déjà auteur de l'unique but contre les Russes vendredi, c'est encore lui qui a permis aux Nordiques de passer devant en marquant deux fois dans les deuxième et troisième tiers-temps, alors que les Canadiens avaient ouvert le score dans le premier par Shea Theodore. Puis Harri Pesonen a mis fin au suspense à quatre minutes du terme.

Comme face à la Russie, les Finlandais ont soutenu un long siège en défense, avec beaucoup de ténacité. Ils ont eu une réussite exceptionnelle sur leurs attaques: deux de leurs premiers tirs du troisième tiers-temps se sont transformés en buts.

Les Canadiens échouent à rejoindre la Russie au nombre total des médailles d'or (27 en comptant l'Union soviétique). La sélection nord-américaine s'en était rapprochée en réussissant un doublé en 2015 et 2016.

Cette équipe canadienne n'était pas non plus, loin s'en faut, la plus forte possible pour le pays du hockey. Le Mondial ayant lieu en même temps que les play-offs de la NHL, toutes les stars encore en course pour la Coupe Stanley n'y participent pas. Et parmi celles qui sont disponibles, beaucoup refusent la sélection.

Dans l'effectif canadien de 2019, un seul joueur a participé au dernier Match des Étoiles (All Star Game) de la Ligue nord-américaine, le défenseur Thomas Chabot (Ottawa Senators).

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Des évolutions sur la carte des voyages en Asie Beaucoup de touristes sud-coréens et chinois abandonnent de plus en plus leurs destinations préférées d'auparavant telles que le Japon et Hong Kong (Chine) pour se tourner vers les pays d'Asie du Sud-Est.