14/04/2020 12:50
Hoàng Vu compte parmi les maîtres incontestés du "don ca tài tu" (chant des amateurs). Il a formé de nombreux artistes et a écrit de nouvelles paroles sur les mélodies originelles de cet art musical traditionnel.
>>Le Festival du Don ca tài tu 2019 à Kiên Giang
>>Bac Liêu, le berceau du don ca tài tu

Hoàng Vu compte parmi les maîtres incontestés du "don ca tài tu".
Photo : VOV/VNA/CVN

Né en 1958 dans une famille où le "don ca tài tu" est une tradition, Hoàng Vu a d’abord servi en tant que musicien dans une troupe communale de sa province natale, Bên Tre. À l’âge de 21 ans, il a été envoyé dans la province de Kiên Giang, où le "don ca tài tu" était en crise. Le jeune musicien s’est alors mis à mener des recherches sur le sujet, recherches qu’il a fait publier dans des magazines locaux et qui ont fini par attirer l’attention de la population et des autorités.

Trente ans plus tard, avec l’aide de l’association provinciale des lettres et des arts, il a créé un club de passionnés de "don ca tài tu" avec un double objectif : approfondir les recherches et multiplier les concerts. Les meilleurs artistes de "don ca tài tu" de la province l’ont rejoint et son club a obtenu plusieurs prix lors de concours régionaux.

Depuis 2012, Hoàng Vu et ses confrères donnent aussi des cours, en collaboration avec l’École des professions culturelles de Kiên Giang et l’École de théâtre et de cinéma de Hô Chi Minh-ville. Une bonne centaine d’artistes ont ainsi été formés, dont Huynh Thi Thùy Quyên, qui se dit fière d’avoir été son élève.

"C’est grâce à lui que je suis devenue une chanteuse reconnue. Il m’a transmis sa passion du métier et sa détermination à valoriser ce patrimoine musicial", dit-elle.

En 2018, Hoàng Vu a été promu chef du club de "don ca tài tu" de Kiên Giang, qui regroupe les clubs de districts et de communes. Sa nouvelle passion est d’écrire de nouvelles paroles sur les mélodies traditionnelles. Selon Nguyên Thiên Cân, un responsabe du comité du Parti de la province de Kiên Giang, les nouvelles paroles écrites par Hoàng Vu ont permis de rapprocher cette musique ancienne du public.

"Depuis quelques années, les nouvelles chansons écrites par Hoàng Vu résonnent dans les concours et les festivals, contribuant à redonner au “don ca tài tu” ses lettres de noblesse", constate-t-il.

Hoàng Vu a ainsi écrit une bonne vingtaine de chansons, toutes très bien accueillies par le public.

"On ne peut pas préserver le +don ca tài tu+ sans écrire de nouvelles paroles qui collent au plus près de la réalité quotidienne", affirme-t-il. "Pour développer cet art, il faut le rénover en se basant sur les mélodies et les techniques traditionnelles".

Cela fait donc 45 ans que Hoàng Vu fait du "don ca tài tu" sa raison d’être. Il entend poursuivre dans cette voie jusqu’à son dernier souffle.
 
VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Petits tours d'aventure lancés à Dà Lat Les circuits d'aventure avec un petit nombre de personnes sont une nouvelle tendance dans la ville de Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).