11/03/2021 18:01
De nombreuses preuves historiques et juridiques sur la souveraineté du Vietnam sur les archipels de Hoàng Sa (Paracels) et Truong Sa (Spratly) affirment que le Vietnam est le premier pays à les occuper et à y exercer de manière continue et pacifique sa souveraineté depuis le XVIIe siècle.
>>Exposition de cartes et d'archives sur Hoàng Sa et Truong Sa 
>>Le Vietnam demande à la Chine de respecter sa souveraineté en Mer Orientale
>>Exposition "Hoàng Sa, Truong Sa du Vietnam - Preuves historiques et juridiques" à Binh Thuân

Le Dr Trân Công Truc, ancien chef de la Commission gouvernementale des frontières.
Photo : VNA/CVN

Selon le Docteur Trân Công Truc, ancien chef de la Commission gouvernementale des frontières, de nombreuses preuves historiques et juridiques sur la souveraineté du Vietnam sur les archipels de Hoàng Sa (Paracel) et Truong Sa (Spratly) affirment que le Vietnam est le premier pays à les occuper et à y exercer de manière continue et pacifique sa souveraineté depuis que ces archipels n’appartenaient à aucun, au moins depuis le XVIIe siècle.

La souveraineté du Vietnam sur les archipels de Hoàng Sa et de Truong Sa est acquise par deux moyens : le droit historique découlant de l’utilisation et de l’occupation durable d’un territoire sans maître aux temps des seigneurs Nguyên du XVIIe au XVIIIe siècles et la souveraineté formée à partir de l’occupation effective et l’exercice ininterrompu des droits de souveraineté sous la dynastie des Nguyên au XIXe siècle.

La garnison de Hoàng Sa, créée pour gérer, défendre et exploiter les archipels, était une preuve éclatante. La garnison de Hoàng Sa, et celle de Bac Hai (fondée après la garnison de Hoàng Sa), fonctionnèrent sur ordre de sept seigneurs Nguyen, sans avoir rencontré aucun litige.

Une autre référence historique était l'organisation des unités administratives de Hoàng Sa (Hoàng Sa et Truong Sa) dans le système d'organisation administrative de l'État féodal.

Hoàng Sa et Truong Sa ont été encore notés assez minutieusement dans un certain nombre d’anciens livres et les “châu ban” de la dynastie des Nguyên (pièces d’archives annotées à l’encre rouge par les empereurs Nguyên, 1802-1945).

Le “Phu Biên Tap Luc” (ensemble de livres recueillant des informations socio-économiques importantes de la Cochinchine, de Hoàng Sa et de Truong Sa depuis le XVIe siècle) écrit par Lê Quy Dôn en 1776, décrivit l’exercice de la souveraineté par le Vietnam sur les archipels de Hoàng Sa et Truong Sa comme suit : “Au large du grand port du village de An Vinh, sous-préfecture de Binh Son, préfecture de Quang Nghia, il y a une montagne nommée Cu lao Ré (île de Ré) dont la largeur est évaluée à plus de 30 lieues. Autrefois, les habitants du hameau de Tu Chinh y cultivaient des haricots. On y arrive en traversant la mer en quatre veilles. Au delà de l’île de Ré s’étend l’archipel Dai Truong Sa dao (Iles aux Grandes et Longues Dunes). Il y a de nombreux produits marins et diverses marchandises. La Compagnie de Hoàng Sa avait été créée pour les recueillir. Il faut trois jours pour parvenir à l’archipel qui est proche du pays de la Mer du Nord.”.

En 1884, l’Administration française en Indochine entérina la souveraineté du Vietnam sur ces deux archipels.

En 1938, le roi Bao Dai continua à exercer le pouvoir d’État en affirmant la souveraineté du Vietnam sur ces deux archipels.

Une trentaine d'années depuis son installation en juillet 1989, le réseau de plates-formes DK1 reste fermement implanté en Mer Orientale.
Photo : VNA/CVN

Au moment où le Vietnam fut provisoirement divisé en deux : le Nord et le Sud, ces deux archipels étaient situés de l'autre côté du 17e parallèle au Sud, de sorte que les administrations politiques au Sud, tout comme celles ayant un statut juridique dans les relations internationales, continuèrent à assurer la protection et la gestion de Hoàng Sa et de Truong Sa de 1954 à 1975.

En 1982, sept ans après la réunification nationale en 1975, le Vietnam a créé le district de Hoàng Sa et celui de Truong Sa. Aujourd’hui, le district de Hoàng Sa appartient à la ville de Dà Nang, et celui de Truong Sa, à la province de Khanh Hoà.

Le Vietnam dispose suffisamment de preuves historiques et juridiques pour prouver et défendre sa souveraineté sur les deux archipels de Hoàng Sa et Truong Sa à travers les périodes historiques, a affirmé le Docteur Trân Công Truc.

La politique cohérente du Vietnam est très claire, à savoir la persévérance et la détermination à protéger son intégrité territoriale, sa souveraineté nationale, ses droits et intérêts légitimes, a-t-il souligné, insistant sur la responsabilité de maintenir la paix, la stabilité et la coopération dans la région.

"En d'autres termes, le Vietnam réglera les problèmes sur ce sujet par la voie pacifique", a-t-il conclu.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’art au cœur du développement urbain de Hanoi

Une palette de programmes promotionnels chez Saigontourist Les établissements membres de Saigontourist proposent des programmes promotionnels du 1er avril au 30 juin. Des réductions allant jusqu’à 60% sont appliquées sur les tarifs de chambres, en plus d’autres services à prix cassés.