06/03/2013 16:38
Depuis sa création en 1998, plusieurs ouvrages de la zone des hautes technologies de Hòa Lac (Hanoi) sont entrés en service, permettant de recruter environ 7.000 personnes.
Maquette de la zone des hautes technologies de Hòa Lac (Hanoi).
Photo : CTV/CVN


Le Comité de gestion de Hoà Lac vient d’achever la préparation des adjudications d’infrastructures d’un montant total de plus de 6.000 milliards de dôngs, le lancement des chantiers devant avoir lieu en avril 2016. L’entrée en service de ces ouvrages fera de la zone des hautes technologies de Hòa Lac (Hanoi) une «ville scientifique» dès 2017.

Le Docteur Nguyên Van Lang.
Photo : CTV/CVN

Le vice-ministre des Sciences et des Technologies et chef du Comité de gestion de la zone des hautes technologies de Hòa Lac, le Docteur Nguyên Van Lang, ne cache pas sa satisfaction de la présence dans cette dernière, entre autres, du Centre spatial du Vietnam, du Groupe de télécommunications de l'Armée (Viettel), de la sarl de logiciel FPT, ou encore de la compagnie par actions Felix Vietnam. «Dans peu de temps, cette zone sera une ville abritant une dizaine, voir une centaine de milliers de personnes. Elle possédera des immeubles, des hôpitaux, des écoles, des hôtels et restaurants, des supermarchés, des zones de loisirs ainsi que, bien sûr, des zones industrielles», remarque-t-il.

Malgré les difficultés économiques, la zone des hautes technologies de Hòa Lac a reçu l’an dernier près d’un milliard de dollars d’investissement, et vu l’ouverture de 14 entreprises, notamment du secteur du logiciel.

L'expropriation du terrain se fait attendre

Parmi ces projets en cours figurent la première phase de l’Université FPT d’un coût de 100 millions de dollars qui accueillera près d’un millier d’étudiants. L’Université des sciences et des technologies, un investissement de 210 millions de dollars, sera prochainement mise en chantier.

Conférence sur l’investissement, le 4 janvier dans la zone des hautes technologies de Hoà Lac, à Hanoi.
Photo : Anh Tuân/VNA/CVN


Dans de nombreux de projets, l'expropriation du terrain est source de retards, et la zone des hautes technologies de Hoà Lac n’échappe pas à ce problème.

Le vice-ministre Nguyên Van Lang a toutefois indiqué que les responsables locaux donnent priorité depuis le mois de janvier à la libération d’environ 170 ha de terrains pour un projet financé par une aide publique au développement du Japon.

«Le Premier ministre vient d’autoriser la poursuite de cette priorité à la libération de terrains dans la zone des hautes technologies de Hòa Lac. Ce sont près de 1.586 ha qui seront libérés d’ici 2014», a-t-il souligné.

En conséquence, le Comité de gestion de Hoà Lac a lancé dès les premiers jours de l’année les procédures d’adjudication de marché public de nombreux projets d’une valeur totale de 6.000 milliards de dôngs.

Maquette du Centre spatial du Vietnam, situé dans la zone des hautes technologies de Hoà Lac. 
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN


Lors d’une récente conférence de promotion de l’investissement organisée par le comité, trois candidats que sont le Groupe de la poste et des télécommunications (VNPT), la Compagnie générale d'investissement et de construction d'ouvrages d'adduction et d'abduction d'eau du Vietnam (Viwaseen) et l’administration des Douanes, se sont engagés à fournir leurs meilleurs services à la zone de Hoà Lac.

Selon les prévisions, elle devrait lancer cette année en chantier plusieurs projets financés par des aides publiques au développement (APD). Lors du premier semestre 2013, Hoà Lac attirera environ 300 millions de dollars d’investissement. Ces chiffres lui permettront de devenir une ville scientifique, spécialisée dans la fourniture au pays de ressources humaines de haute qualité et de produits des technologies.

Jusqu’à aujourd’hui, la zone des hautes technologies de Hoà Lac a délivré la licence d’investissement à 68 projets cumulant 52.241 milliards de dôngs d’investissement, qui occuperont une superficie de 340 ha. 20 projets sont entrés en activité et 13 autres sont en cours de réalisation. En 2012, ils étaient 7 pour 20.809 milliards de dôngs et 110,57 ha.


Câm Sa/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Tiên Giang, tourisme fluvial dans le delta du Mékong Favorisée par la nature, la province de Tiên Giang, à 70 km de Hô Chi Minh-Ville, est le lieu de convergence de trois zones écologiques, l'écorégion d'eau douce alluviale, celle de la mangrove et des zones humides du Dông Thap Muoi.