11/03/2019 23:13
L’exportation de la canne à sucre violette de la province de Hoà Binh (Nord) vers le Japon est soumise à des normes très strictes.
>>Plus de 400.000 tonnes de sucre illégalement expédié au Vietnam
>>Opportunités et défis pour la filière du sucre

Les cannes à sucre sont emballées pour exporter à la ferme Linh Dung, à Hoà Binh (Nord). Photo: Bùi Minh/CVN

Environ 712 kg, soit près de 8,5 millions de dôngs de la canne à sucre violette de la province Hoà Binh, sont exportés vers le marché japonais dans le cadre d'un contrat de vente et d'achat de fruits frais établi en janvier 2019 entre le vendeur - Ferme biologique Linh Dung et l'acheteur - Société par actions AMEII Vietnam.

Les cannes à sucre violettes sont emballées dans des sacs PE (sous vide) pesant 1kg/sac et 8kg/carton, garantissant la qualité conforme aux normes d'exportation strictes. Elles gardent les écorces, sont nettoyées, hachées et on doit retirer 100 % des entre-nœuds.

Nguyên Dông Yên, chef de l'Office provincial de l'agriculture et de la protection végétale relevant du Service de l'agriculture et du développement durable, a déclaré au journal Dân Viêt: ''Après avoir envoyé des échantillons de canne à sucre violette à la société ANEIL pour contrôler la qualité, nous venons d'acheter et de collecter de la canne à sucre auprès des agriculteurs du district de Kim Bôi, du district de Tân Lac pour l'exportation''.

"Récemment, nous avons exporté trois lots de canne à sucre vers le Japon. Ce chiffre de la première un premier lot  expédié au Japon  atteint à 0,72 tonne, la seconde de 1 tonne, la troisième de 1,5 tonne. Dans l’avenir, nous donnons des politiques et des solutions pour aider aux producteurs de canne à sucre violette de qualité afin d’en exporter au Japon un grande volume", a ajouté M. Yên.

Selon le plan du Comité populaire de Hoa Binh, la superficie de plantation de canne à sucre violette en 2020 dans la province atteint à 9.500 ha. Ce chiffre en 2030 est de 10.000 ha. En 2025, 100% des graines sont cultivées par la méthode de la culture tissulaire.

Diêu Thuy/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les artistes conjuguent leurs efforts pour préserver le chant xâm