08/05/2015 15:29
Une jeune femme de 23 ans, en arrêt respiratoire, a été sauvée par les médecins de l’hôpital Cho Rây (Hô Chi Minh-Ville) grâce à la méthode d’oxygénation par membrane extracorporelle (ECMO).
>>Système de traitement des eaux usées à l’hôpital Cho Rây

Cette  patiente de 23 ans a été sauvée grâce à la méthode d’oxygénation par membrane extracorporelle. Photo : CAND/CVN

Alors qu’elle était enceinte, la jeune femme avait été hospitalisée à cause d’une grave fièvre. Deux jours après son admission, elle a été victime d’une crise cardiaque et d’un arrêt respiratoire. Les médecins l’ont alors opérée en urgence et ont réussi à sauver le bébé. 

Après avoir essayé en vain toutes les méthodes de réanimation standard, le corps médical l’a déplacée aux soins intensifs pour la traiter avec la technique ECMO. Cette machine, dont le fonctionnement est semblable à une dérivation cardio-pulmonaire, permet l’oxygénation du sang jusqu’à ce que le corps soit à nouveau apte à le faire lui-même. 

«Après quelques jours de traitement, l’état de la patiente s’est amélioré. Après 35 jours sous la surveillance des docteurs et le fonctionnement continu de l’appareil, elle a repris le dessus», partage un de ses médecins.

Traitement onéreux

Truong Duong Tiên, médecin, précise qu’elle a été sous assistance respiratoire jusqu’au 5 mai. Mais son état de santé est stable et n’est plus menacé.

Cette femme est l’une des vingt personnes qui ont été sauvées grâce à la technique ECMO. «Cette méthode est utilisée en derniers recours pour sauver les patients. Elle exige une bonne coordination de tous les médecins», ajoute le docteur Tiên.

À Hô Chi Minh-Ville, seul l’hôpital Cho Rây utilise cette technique. Ce traitement est très onéreux et n’est pas remboursé par la protection sanitaire. Pour 14 jours, il en coûte 80 millions de dôngs.

Mai Quynh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Le tourisme communautaire, un des atouts de Pù Luông Le tourisme communautaire se développe sur les marges de la Réserve naturelle de Pù Luông, province de Thanh Hoa (Centre). Nature sauvage et paysages pittoresques, il s’agit définitivement d’un endroit de ne pas rater.