27/09/2021 22:19
Cela fait maintenant quatre mois que Hô Chi Minh-Ville met en œuvre la distanciation sociale. Aujourd’hui, alors que la population entière est vaccinée et que l’épidémie est progressivement contrôlée, la ville envisage prudemment l'ouverture des centres commerciaux et des services prioritaires tout en faisant toujours respecter les gestes barrières.

>>Lancement d'un programme artistique à Hô Chi Minh-Ville
>>Hô Chi Minh-Ville : le nombre de décès et d'hospitalisations ont tendance à diminuer
>>Hô Chi Minh-Ville : la plupart des livreurs sont vaccinés contre le COVID-19
 

Une vue de Hô Chi Minh-Ville.


Le nombre de patients guéris et sortis de l'hôpital augmente chaque jour parmi des milliers de cas très graves. En particulier, le taux de mortalité, ces derniers jours, a diminué de plus de 50% par rapport au pic épidémique. Samedi 25 septembre, la ville enregistrait 3.200 nouveaux cas, soit une baisse de près de 2.000 cas par rapport aux jours précédents. C'est une base sur laquelle s’appuyer pour que la ville reprenne certaines activités.

Selon les experts, si la situation s’améliore, l’épidémie perdure toujours. Cela signifie qu'il est encore trop tôt pour espérer éliminer complètement le virus. Rappelons également qu’il peut toujours muter et revenir sous d’autres formes.

Ainsi, la problématique de "vivre avec le COVID-19" a été prise en compte par les autorités de la mégapole, prônant des démarches prudentes pour à la fois contrôler l'épidémie et ouvrir progressivement les services et donc relancer l'économie.

Ces derniers jours, la vie reprend peu à peu son cours normal. En effet, les restaurants sont autorisés à rouvrir avec de la vente à emporter. Les pâtisseries ont vendu des gâteaux de la lune pour la fête de la mi-automne et les gens ont fait la queue pour les acheter. Certaines rues sont à nouveau encombrées, notamment par les livreurs.


En particulier, à partir du 16 septembre, les habitants des localités "sûres et vertes", (7e arrondissement, districts de Cu Chi et de Cân Gio), ont vu les règles de distanciation sociale se réduirent un peu. Le shabitants ont été autorisés à faire leurs courses une fois par semaine. De plus, 150 entreprises et établissements commerciaux du 7e arrondissement ont ouvert sous la surveillance du Comité de prévention et de la lutte contre le COVID-19.

Reprise économique

Au cours des huit premiers mois de 2021, les affaires de ventes au détail de biens et de services à Hô Chi Minh-Ville ont été estimées à 609.351 milliards de dôngs, en baisse de 10,6% par rapport à la même période l'année dernière. Au cours de cette même période, le nombre de licences d'établissement d'entreprises a diminué de près de 16% et environ 28.000 entreprises ont dû suspendre leurs activités.
 

Hô Chi Minh-Ville prend de nombreuses mesures pour la reprise économique.


Pour les autorités et les experts, le prérequis au retour à la vie normale est la double vaccination ainsi que la prévention des risques. Mais, aujourd’hui, l’optimisme est de mise et de nombreux experts croient en la capacité de Hô Chi Minh-Ville à "vivre avec le COVID-19".

Le Professeur agrégé Trân Hoàng Ngân, membre du Groupe consultatif économique du Premier ministre, a déclaré : "Les données de quatre autres pays asiatiques nous permettent de croire en la capacité de vivre avec le COVID. À mesure que le taux de vaccination augmentera, les taux de mortalité diminuera. Nous allons activer aussi le passe vaccinal et suivre les malades guéris du virus".

Depuis la quatrième vague de COVID-19 jusqu'à aujourd'hui, de nombreuses entreprises ont maintenu des activités de production en suivant la doctrine dite des "trois sur place" 
(manger, travailler et dormir dans l'usine). Mais beaucoup d'entreprises ont du mal à prolonger ces dernières en raison de l'augmentation des coûts, du manque d’espace pour accueillir les employés ou des problèmes d’approvisionnement.


"La ville compte 250.000 ménages commerciaux individuels. La ville doit étudier et recommander une feuille de route adaptée pour remettre toutes les activités économiques en sécurité", a analysé Dr Trân Du Lich, membre du Groupe consultatif économique du Premier ministre.

Nguyên Van Nên, secrétaire du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, a déclaré : "Nous ne pouvons pas éliminer complètement cette épidémie, du moins pas pour l’instant. Il est donc nécessaire de rétablir les activités économiques. Nous espérons que les scientifiques continueront à faire des recherches pour redonner de la force à notre ville."

Selon l'
expert économique Vu Thanh Tu Anh, "si nous continuons à lutter contre l'épidémie comme nous l’avons fait ces quatre derniers mois, la dégradation du PIB par rapport au niveau espéré pourrait atteindre 80-90%, soit environ 6 milliards d’USD. Il est nécessaire d’avoir des plans appropriés pour mettre en œuvre la nouvelle vision +Vivre avec le COVID-19+. De plus en plus de pays à travers le monde sont également d'accord avec le fait que le COVID-19 ne peut pas être éliminé et ont décidé de vivre avec le virus. De nombreux pays ont commencé à assouplir la distanciation sociale et à promouvoir la communication afin que les gens soient prêts à +Vivre avec le COVID-19+".


Accélérer la vaccination
 

Cân Gio accueille les premiers touristes après quatre mois de la distanciation sociale.


À Hô Chi Minh-Ville, plus de 91% de la population a reçu sa première dose et près de 30% sont doublement vaccinés. Le réseau de traitement du COVID a été renforcé de la communauté aux zones concentrées sous  la forme d’une pyramide à trois étages. Grâce à ce travail sans relâche, le taux de mortalité n'a cessé de diminuer, à plus de 50% du pic. Il est temps pour la ville de changer son approche anti-épidémique, en déplaçant son objectif de "zéro COVID" à "vivre avec le COVID-19" avec un itinéraire approprié.

"L'utilisation de deux armes en même temps doit être axée sur les vaccins et les médicaments, en plus de la doctrine 5K (masque, distance, non rassemblement, désinfection, déclaration de santé). La délivrance des cartes vertes pour les travailleurs est une mesure appropriée", 
a déclaré Lê Truong Giang, président de l'Association de santé publique de Hô Chi Minh-Ville.


Entrer dans la "nouvelle normalité"

Le parc industriel du Sud-Est (district de Cu Chi, Hô Chi Minh-Ville) accélère la couverture des vaccins de 1re et 2e doses pour plus de 18.000 ouvriers et employés. Ceci est considéré comme un prérequis qui aidera les entreprises à se préparer à entrer dans la phase de "nouvelle normalité".

Environ 90% des travailleurs ont reçu une dose et tout est fait pour accélerer le processus", 
a affirmé Bach Van Nhan, directeur du conseil d'administration du parc industriel du Sud-Est. Parallèlement à l'assouplissement de la doctrine dite des "trois sur place", les entreprises maintiennent toujours leurs production en respectant rigoureusement et strictement les mesures de prévention épidémique.


Trân Thiên Long, vice-président de l'Association municipale des entreprises du parc industriel, a dit : "Les entreprises prépareront un scénario conforme aux directions générales de l'État, en améliorant l'autonomie dans la prévention du COVID-19".

Plus que jamais, près de 287.000 entreprises veulent exploiter pleinement la capacité de production après une longue période de suspension ou de fermeture en raison de l'épidémie. C'est aussi une raison importante pour que la ville décide de redémarrer les services de l'économie.

Zhou Gao Feng, directeur général de la Sarl WORLDON VN, a souligné : "Nous sommes prêts pour la nouvelle normalité et sommes suffisamment confiants pour atteindre avec succès le double objectif de production et de lutte contre l'épidémie dans de bonnes conditions. Nous espérons que la ville mettra en place les cartes vertes et les zones de production vertes afin que les entreprises puissent performer dans les derniers mois de l'année".

Grâce à de nombreux efforts du gouvernement, du Premier ministre et du ministère de la Santé, le Vietnam a et aura des millions de doses supplémentaires de vaccin contre le COVID-19. La ville fait partie des localités qui reçoit de nombreux soutiens étatiques, notamment en termes de vaccins. Sur cette base, la double vaccination pourra être effective pour l'ensemble de la population, et les activités pourront reprendre progressivement.


Texte et photos : Quang Châu/CVN
 

* Article publié dans le cadre de la mise en œuvre de l'arrêté gouvernemental 84/NQ-CP daté du 29 mai 2020 sur les mesures mises en œuvre pour pallier aux difficultés dans la production et les affaires commerciales, à doper le déblocage des investissements publics et à assurer la sécurité sociale dans le contexte de la pandémie de COVID-19.




 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

À la conquête de la falaise de Dieu à Hà Giang Située à une altitude de 1.700 m, la falaise de Dieu - Vach da thân - dans la province montagneuse de Hà Giang (Nord), est l’un des endroits qui attirent de nombreux touristes.