23/04/2018 23:07
Proposés à Hô Chi Minh-Ville depuis presque un an à titre expérimental, les circuits touristiques liés aux soins médicaux s’avèrent prometteurs. Toutefois, avant de pouvoir rivaliser avec les autres pays de la région dans ce domaine, notamment la Thaïlande et Singapour, la mégapole du Sud a encore beaucoup à faire.
>>Cân Tho et Gyeongsangbuk-do coopèrent dans le tourisme et la santé
>>De nouvelles opportunités pour le secteur de la médecine et de la pharmacie du Vietnam
>>L’essor du tourisme dentaire au Vietnam
>>Tourisme médical : des voyageurs d’un nouveau type

Tourisme médical, une nouvelle façon de voyager à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : Phuong Vy/VNA/CVN

En collaboration avec certains cabinets dentaires de Hô Chi Minh-Ville, l’agence touristique Nam A Châu propose aux touristes des circuits au cours desquels ils peuvent se faire soigner les dents.

Selon Nguyên Duc Minh Tri, le directeur exécutif de l’agence, le public principal de ces circuits est constitué de Vietnamiens vivant à l’étranger, mais aussi de touristes venant de certains pays aséaniens. Il apparaît en tout cas que la médecine dentaire est un secteur potentiel pour développer les circuits touristiques et médicaux.

"À mon avis, c’est un atout", dit Nguyên Duc Minh Tri. "La médecine dentaire vietnamienne est très développée, et les tarifs sont raisonnables, ce que les touristes apprécient. Nous leur accordons des consultations gratuites. S’ils le veulent, ils pourront se faire soigner les dents."

Hô Chi Minh-Ville a des potentiels pour développer le tourisme médical: un contingent de médecins qualifiés, des infrastructures modernes, un mode de service professionnel, les frais raisonnables. D’ailleurs, certains hôpitaux commencent déjà à accueillir des patients étrangers et des membres de la diaspora rentrés au pays.

En 2017, par exemple, le CHU de l’Université de médecine et de pharmacie a reçu 15.000 patients étrangers, l’hôpital Cho Rây, 1.200, l’hôpital odonto-maxillo-facial, plus de 500. En septembre 2017, le CHU de l’Université de médecine et de pharmacie a créé un cabinet international à l’intention justement de ces clients étrangers.

Mettre en avant le niveau de qualification des médecin

Selon Trinh Nguyên Hung Dung, le directeur de l’agence de voyage Thiên Niên Ky, il importe toutefois d’élaborer des plans stratégiques pour donner de l’élan au tourisme médical à Hô Chi Minh-Ville. Les voyagistes doivent collaborer avec les hôpitaux prestigieux dans la promotion de cette forme de tourisme et dans l’identification des services phares tels que la médecine dentaire, les soins de la peau, les traitements médicaux traditionnels...

"Les équipements modernes ne suffisent pas, il faut aussi mettre en avant le niveau de qualification des médecin et les résultats tangibles des traitements médicaux, comme par exemple cette greffe d’organe réussie récemment... On pourrait aussi choisir un ambassadeur du tourisme médical", dit-il.

En 2017, le Service du tourisme et le Service de la santé de Hô Chi Minh-Ville ont organisé une table ronde sur les orientations du tourisme médical et la fête du tourisme dentaire. Les deux organes ont aussi signé un accord de collaboration pour développer le tourisme médical.

Selon La Quôc Khanh, directeur adjoint du Service municipal du tourisme, les hôpitaux doivent collaborer avec de bonnes agences de voyage pour proposer des services médicaux aux étrangers. Non seulement les agences de voyage, mais les hôpitaux peuvent aussi vendre ces services.

À ce jour, 11 hôpitaux de Hô Chi Minh-Ville sont inscrits dans la liste des établissements offrant les services aux touristes étrangers. Cette année, le service municipal du Tourisme met en place des dispositifs permettant de promouvoir le tourisme médical et d’améliorer la qualité de ces services.   

VOV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.