23/01/2017 21:13
Cette année, les investisseurs immobiliers s’intéressent davantage aux logements à prix modéré pour les personnes à faibles revenus, en particulier les ouvriers.
>>Nécessité d'efforts pour améliorer la transparence du marché immobilier
>>Les logements de luxe ont la cote à Hô Chi Minh-Ville

Environ 44.700 logements à bas prix seront lancés entre 2016 et 2020.

Le développement de logements sociaux est un bon signe pour le marché immobilier vietnamien. Cependant, «les projets mis en œuvre ne permettent pas de répondre au besoin des centaines de milliers de foyers qui se sont installés dans la ville», ont indiqué les experts.

Selon le Service de la construction de Hô Chi Minh-Ville, la ville compte presque 480.000 foyers qui n’ont pas de logement et habitent chez des proches. Près de 300.000 de ces familles souhaitent louer un logement social pour un coût modéré afin de stabiliser leurs conditions de vie. Beaucoup de ces migrants vivent actuellement dans de petits logements, limitant la superficie par personne à 7,7 m², alors que la norme locale est de 10 m².

«En 2016 et en 2017, le marché immobilier offre plus de 30.000 logements supplémentaires, dont 20,3% d’appartements de luxe, 60,3% ordinaires, et les reste, d’un prix modéré», a précisé Lê Hoàng Châu, président de l’Association  municipale de l’immobilier.

Près de 45.000 appartements attendus

D’après cette association, entre 2016 et 2020, la ville réalisera 39 projets de logements sociaux sur une superficie de 140 ha, représentant un total de 44.700 appartements, et dont 30.000 appartements sont déjà achevés et occupés.

Plusieurs entreprises sont inquiètes de construire des logements sociaux pour la vente comme pour la location, car de telles opérations présentent des risques. Actuellement, leur prix de vente est d’entre 12 et 15 millions de dôngs le mètre carré, ce qui représente une rentabilité sur investissement de l’ordre de 1 à 3 millions de dôngs au plus en cas de crédit. Or, les constructeurs sont exposés aux risques d’augmentation des taux d’intérêts bancaires, des matériaux et de leur masse salariale.

«Depuis 2002, la Sarl immobilière Dât Lành a investi dans six projets de tels logements, soit environ 2.000 appartements», a déclaré Nguyên Van Duc, son vice-directeur. 

Afin d’encourager les entreprises à investir dans le logement social, la ville soutiendra les investisseurs au niveau du parc foncier, de la fiscalité et des procédures administratives. Par ailleurs, la ville répare et rénove des logements sociaux déclassés en vue de stabiliser le marché et de diminuer les risques pour celui-ci.
 
Texte et photo : Dang Huong/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.