30/04/2019 07:30
La mégapole du Sud a maintenu sa forte croissance ces dernières années. La locomotive économique du Vietnam arrive maintenant au stade où elle se doit de se tourner vers une croissance durable.

>>Ville intelligente: la mégapole du Sud à pied d’œuvre
>>À la découverte des tunnels de Cu Chi
>>Mieux valoriser le patrimoine culturel de Hô Chi Minh-Ville

Hô Chi Minh-Ville maintient depuis des années sa forte croissance.
Photo: CTV/CVN

Entre 2015 et 2018, Hô Chi Minh-Ville a enregistré une croissance économique annuelle moyenne de 8,2%. Ce résultat s’explique essentiellement par l’industrialisation rapide de la ville. Néanmoins, de l’avis des économistes, la croissance observée provient davantage des investissements en forte hausse que de l’innovation, des nouvelles technologies ou d’une main-d’œuvre plus qualifiée. Il est indispensable d’utiliser les technologies de l’industrie 4.0 pour améliorer la qualité des services publics.

La ville devrait se convertir en pôle financier et technologique et en bassin de consommation pour toute la région du Sud. Les filières qui concentrent la main-d’œuvre seraient ainsi déplacées dans des villes satellites, ce qui permettrait de réduire le nombre de travailleurs issus d’autres régions et donc la pression démographique sur la municipalité. Cette vision demanderait donc une forte coopération avec les provinces voisines.

D’autres économistes ont plaidé en faveur des mesures qui stimuleraient la croissance des petites et moyennes entreprises, favorisant ainsi les activités productives, l’entrepreneuriat et l’innovation. Il est aussi important de poursuivre la réforme administrative, d’améliorer l’environnement d’affaires et d’adapter les entreprises à l’industrie 4.0. Pour parvenir à une croissance durable, Hô Chi Minh-Ville doit définir quels seront les enjeux de demain. Développer une économie verte et encourager la recherche et le développement représentent des pistes cruciales pour la locomotive économique du Vietnam.

Qualité de la croissance et compétitivité

Selon Su Ngoc Anh, chef du Service municipal du plan et de l’investissement, après près de trois ans de mise en œuvre du Programme d’amélioration de la qualité de la croissance et de la compétitivité de l’économie locale pour répondre aux exigences de l’intégration pour la période 2016-2020, l’environnement d’investissement de la mégapole du Sud a été amélioré, la confiance des entreprises et des investisseurs n’a d’ailleurs pas démenti ce propos.

Il s’agit d’un des sept programmes de percée de la ville. Rappelons que la mégapole du Sud a défini sept programmes majeurs pour la période 2015-2020, lors du Xe Congrès de l’organisation municipale du Parti (mandat 2015-2020), tenu en octobre 2015. Ils portent sur l’amélioration de la qualité des ressources humaines, la réforme administrative, l’élévation de la qualité de la croissance et de la compétitivité de l’économie locale, la réduction de la pollution, des inondations, des embouteillages et des accidents de la route ainsi que le développement urbain.

Hô Chi Minh-Ville est sur le chemin de se convertir en pôle financier, technologique et en bassin de consommation pour toute la région du Sud.
Photo: VNA/CVN

La mégalopole du Sud dispose de beaucoup d’espaces et de ressources de développement comme le fonds foncier, le personnel scientifique et la capacité de drainer des capitaux. Or, ces potentiels ne sont pas efficacement exploités.

Selon le Professeur-Docteur Nguyên Trong Hoài, vice-recteur de l’Université d’économie de Hô Chi Minh-Ville, pour améliorer la qualité de sa croissance, la ville devrait transformer son actuel modèle économique, lequel mise sur les investissements, en un modèle efficace et innovant pour atteindre les objectifs à long terme grâce à des ressources comme les technologies, les infrastructures et les institutions.

La Professeure Nguyên Thi Canh, du Centre d’études économiques et financières de l’Université d’économie et de droit de Hô Chi Minh-Ville, a souligné que la ville devrait drainer des capitaux et investir efficacement dans des projets de développement en profondeur et d’innovation technologique, outre la mise en place de politiques d’assistance financière plus efficaces en faveur des petites et moyennes entreprises et l’octroi des priorités à des projets d’investissement de haute technologie.

------------------------------------------------------
L’innovation est inéluctable à l’heure de la révolution numérique
qui bouleverse chaque jour nos méthodes de production
et de commercialisation
--------------------------
 
De son côté, le Docteur Luong Van Khôi, du Centre national d’information et de prévision socio-économique, a déclaré que pour créer un élan et améliorer la qualité de sa croissance économique, les politiques de développement socio-économique de la ville devraient se baser sur l’économie de partage et la 4e révolution industrielle.

À l’ère 4.0, l’innovation est vitale pour la réussite des entreprises dans un contexte concurrentiel qui se caractérise par une clientèle plus exigeante et informée. De nombreuses entreprises à Hô Chi Minh-Ville l’ont bien compris. La révolution numérique impacte à la fois les relations de travail, les produits et les procédures. L’industrie 4.0 est synonyme d’interconnexion. Les collaborateurs, les machines produits communiquent et interagissent entre eux, en temps réel. Même si elle suscite encore des interrogations et parfois de l’inquiétude sur les compétences à acquérir ou sur la protection des données et de la vie privée, l’industrie 4.0 est considérée par les dirigeants comme une formidable opportunité pour l’avenir de leurs activités.

Les entreprises s’adaptent à l’industrie 4.0

Créée il y a 40 ans, ICC est une société spécialisée dans la production de dentifrices, lessives et détergents liquides. Le changement au sein de la structure a été amorcé il y a cinq ans quand l’associé étranger de la société a constaté que la chaîne de production était obsolète.

Le port de conteneurs SP-ITC à Hô Chi Minh-Ville.
Photo: VNA/CVN

De nouvelles machines ont été installées, ce qui a permis de tripler le rendement et de diminuer d’un tiers l’effectif des ouvriers. Forte de son succès, ICC a décidé d’acquérir en 2016 une chaîne de production de dentifrices de marque européenne. D’un coût de deux millions de dollars, cette chaîne entièrement automatisée a permis à ICC d’accroître sa production et de répondre aux besoins de la clientèle du supermarché Saigon Co.op.

"Deux millions de dollars sont une somme importante. J’ai beaucoup réfléchi avant de décider de l’acheter. À l’époque, je me suis demandé ce qui était crucial pour la société et il m’est apparu que la qualité du produit était le facteur le plus important. Avec cette chaîne de production, nous avons obtenu la certification GMP et décroché le contrat avec Saigon Co.op.", se souvient Trinh Thanh Nhon, directeur général d’ICC.

La société Vinamit, spécialisée dans la production de fruits séchés, a choisi d’appliquer les biotechnologies dans l’agriculture pour proposer à sa clientèle des produits naturels et originaux. Innovante, elle a décidé de bannir les engrais et pesticides chimiques et de les remplacer par des bactéries favorisant la fertilité du sol et la résistance des plantes aux insectes. Pour conserver la saveur et les qualités nutritionnelles de ses produits, Vinamit a adopté le procédé de lyophilisation, une opération de déshydratation à basse température. La société exporte ses produits dans 14 pays. La Chine et les États-Unis sont ses deux clients principaux.

Pour tirer le meilleur profit des outils numériques, le site de vente en ligne sendo.com a utilisé Google et Facebook pour optimiser le référencement de ses boutiques en ligne et élargir sa clientèle. Cette stratégie lui a permis d’augmenter son chiffre d’affaires de 30% pendant cinq années consécutives. "Plutôt que de confier la commercialisation de nos produits à nos différentes boutiques, nous nous chargeons de la stratégie de marketing avec Google ou Facebook de telle sorte que chacune d’entre elles bénéficie d’un même support promotionnel. L’idée est d’optimiser leur référencement en fonction des critères de Google et Facebook", souligne Nguyên Thi Hanh, directrice chargée des relations extérieures de la société Sendo.

L’innovation est inéluctable à l’heure de la révolution numérique qui bouleverse chaque jour nos méthodes de production et de commercialisation. L’heure est donc venue pour les entreprises vietnamiennes de vivre leur révolution 4.0!

Thê Linh/CVN






 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les potentiels pour développer le théier à Hoàng Su Phi

Balade vivifiante à la cascade de Pac Sui En se rendant pour la première fois dans le district de Tiên Yên, province de Quang Ninh, difficile de ne pas s’émerveiller devant le spectacle de la chute d’eau de Pac Sui.