04/09/2020 17:44
Le montant des aides accordées aux travailleurs indépendants, victimes collatérales du coronavirus, proposé par le Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de Hô Chi Minh-Ville, s'élève à un million de dôngs/personne. Cette somme devrait être prélevée du Fonds municipal de prévention et de lutte contre le COVID-19.
>>HCM-Ville a délivré le permis de travail à 5.370 étrangers depuis le début de l'année
>>É-commerce: Hô Chi Minh-Ville arrive en tête
>>Têt 2019: Hô Chi Minh-Ville épaule les ouvriers

Dans une usine de transformation de produits aquatiques de la compagnie Cholimexfood à Hô Chi Minh-Ville.
Photo : VNA/CVN

Le directeur du Service du travail, des invalides de guerre et des affaires sociales de Hô Chi Minh-Ville, Lê Minh Tân, vient de demander au Front municipal de la Patrie du Vietnam d'ajouter des bénéficiaires et nombre de travailleurs indépendants qui ont perdu leur emploi en raison de la crise sanitaire.

Il s'agit de travailleurs indépendants, sans formation professionnelle et technique, travaillant dans l'économie informelle, à faibles revenus, longues heures de travail mais pas d'indemnités et ni prestations de sécurité sociale. Selon le service municipal du travail, des invalides et des affaires sociales.

Plus précisément, les bénéficiaires sont des travailleurs dans des installations de soin de beauté, massage, bain de vapeur, de divertissement, théâtre, cinéma, restaurant, centre de mariage, salle de danse, bar, sites touristiques, musées, bibliothèques ; établissements commerciaux sportifs (gym, fitness, billard, yoga...), centre de fitness,...

Selon ledit service, la mégapole du Sud recense près de 27.500 personnes concernées dont 6.700 originaires d'autres provinces. 

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà, une destination au fort potentiel

Tiên Giang, tourisme fluvial dans le delta du Mékong Favorisée par la nature, la province de Tiên Giang, à 70 km de Hô Chi Minh-Ville, est le lieu de convergence de trois zones écologiques, l'écorégion d'eau douce alluviale, celle de la mangrove et des zones humides du Dông Thap Muoi.