22/09/2020 15:09
La nouvelle année scolaire a commencé. Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, afin d'assurer la sécurité alimentaire des repas dans les établissements éducatifs, la mégalopole du Sud prend de diverses mesures drastiques et adéquates.
>>Les accidents domestiques chez les aldultes

Une responsable sanitaire de l’école Trân Nguyên Han vérifie la fraîcheur des aliments.

Récemment, plus de 50 élèves de l'école primaire Binh Trung Dông (2e arrondissement) ont été hospitalisés suite à une intoxication alimentaire due à des choux à la crème. Ces derniers avaient été fournis par la société Gia Bao, partenaire contractuel de la société spécialisée dans la fourniture de repas collectifs, Vinh Thinh. Celle-ci les fournit par ailleurs à trois autres unités scolaires dans le 2e arrondissement.

Selon les informations des agences de santé et de l’éducation, c'est également la première fois que la société Gia Bao fournit des produits alimentaires à la société Vinh Thinh, en vertu d’un contrat signé entre les deux entreprises. Lors de la conférence de presse qui a suivi cette intoxication, il a été découvert des problèmes de conservation des aliments lors de leur transport, de leur stockage et de leur transformation.

En outre, Nguyên Thành Trung, directeur du Centre de santé et responsable de la sécurité alimentaire du 2e arrondissement, a déclaré : "En plus des premiers soupçons, nous avons observé l’apparition de maladies saisonnières. En effet, au même moment, à Nhon Trach (province méridionale de Dông Nai), des cas similaires ont été enregistrés. C'est pourquoi nous menons une enquête épidémiologique pour déboucher sur de bonnes conclusions".

M. Trung a également souligné : "Il s'agit d'une alerte pour les écoles de cet arrondissement et celles de la ville. En plus de la prévention du COVID-19, il est également important d’être vigilant face aux bactéries digestives en raison du climat plutôt extrême et changeant".

Renforcement de la sécurité alimentaire

À l’école Trân Nguyên Han, on prépare les plats en veillant à leur qualité.

Après cette intoxication alimentaire susmentionnée, les écoles ont renforcé le contrôle de la sécurité alimentaire.

Vo Thi Truc Mai, directrice de l’école primaire Trân Nguyên Han, dans le 8e arrondissement, a déclaré : "Nos entreprises contractuelles doivent toujours garantir l’origine des aliments et leur traçabilité. Chaque jour, le personnel médical de l'école vérifie et évalue la fraîcheur des aliments. La transformation des aliments doit strictement respecter les règles en vigueur".

Les repas de plus de 1.000 élèves sont préparés dans des cuisines de l'école par un groupe de quatre employés. Les étapes de transformation des aliments à l'école sont assez méthodiques. De plus, les plateaux-repas pour les élèves sont rincés à l'eau bouillante avant d'être utilisés.

Actuellement, la plupart des repas scolaires sont cuisinés par les écoles avec des aliments fournis par des entreprises autorisées. Les parents des élèves sont également invités à veiller à la préparation des repas. 

Truong Thi Tham, directrice-adjointe de l’école maternelle Vuon Hông du 8e arrondissement, a déclaré : "Notre école a un comité directeur qui supervise la sécurité alimentaire ainsi qu’un conseil représentatif des parents d’élèves qui participe, inspecte et supervise les activités de restauration". 

Pourtant, personne n’est à l’abri des problèmes quant à la sécurité alimentaire. En conséquence, le 16 septembre, le Service municipal de l'éducation et de la formation et le Comité de gestion de la sécurité alimentaire de Hô Chi Minh-Ville ont convenu d'élaborer un plan pour assurer la sécurité alimentaire et prévenir les intoxications dans les écoles pour la période 2020-2022.

Ainsi, les deux unités gestionnaires renforceront les inspections en matière de sécurité alimentaire dans les écoles et organiseront des simulations afin de traiter les cas d'intoxication.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Culture et grands espaces à Yên Bái Chaque année, aux mois de septembre et octobre, les montagnes du district de Mù Cang Chai de la province de Yên Bái sont le terrain de jeu de très nombreux touristes.