15/07/2021 16:22
Afin de mettre en œuvre la politique de distanciation sociale en assurant les sources de nourriture aux habitants, le Service de l'industrie et du commerce de Hô Chi Minh-Ville s'est coordonné avec les grands distributeurs de marchandises au détail pour mettre en place des camions épicerie dans les zones de confinement ainsi que sur les lieux appliquant des restrictions. Le déploiement de ces véhicules a été très apprécié par la population.
>>COVID-19: 2.924 cas ce mercredi 14 juillet
>>COVID-19 : 1.196 nouveaux cas confirmés mercredi midi

Les habitants du quartier 2 font leurs courses grâce au camion épicerie.

Dans le quartier 2 du 3e arrondissement, il existe de nombreuses zones de quarantaine où les marchés traditionnels de proximité sont temporairement fermés, selon la directive 16 de la ville, car ils  ne répondent pas aux exigences de prévention des épidémies.

Après avoir appris que le supermarché Aeon organisait des ventes mobiles, Nguyên Thi Kim Thoa, de ce quartier, a décidé de faire ses courses dans des camions épiceries près de chez elle : "J’ai fait la queue depuis 8 heures du matin pour acheter de la nourriture. Le personnel de vente d’Aeon était très enthousiaste pour me guider. J’avais déjà stocké beaucoup de fruits chez moi et maintenant, je viens ici principalement pour acheter des légumes. Il y a une belle variété de produits".

D’après Nguyên Ngoc Vân, autre habitante de ce quartier, ce programme est très significatif car il se tient près de sa demeure. Elle peut acheter tout ce dont elle a besoin, alors que prendre une commande via des applications de supermarchés est toujours difficile à cause du nombre de clients, entrainant des livraisons souvent retardées. "Ma famille a maintenant assez de nourriture pour plusieurs jours. Je viens ici principalement pour acheter des légumes. Ces articles sont  frais et les prix abordables", a-t-elle confié.

Désinfection des mains obligatoire avant d’entrer dans la zone de vente.

De son côté, Doan Kim Huong, représentante du supermarché Aeon, en charge des points de vente mobiles dans le quartier 2 du 3e arrondissement, a déclaré : "C'est le deuxième jour que nous déployons nos véhicules de vente mobile. Chaque jour, ici, nos épiceries ambulantes servent les clients entre 8h et 11h du matin, avec environ 2 tonnes de marchandises par jour dont une large variété d'articles essentiels".

Assurer la prévention de l'épidémie

Mme Huong a également ajouté que la compagnie Aeon déploie quatre véhicules de vente mobile par jour dans quatre endroits différents. Chaque emplacement mobilise quatre employés du groupe Aeon. Ce programme durera 10 jours consécutifs jusqu'à la fin de la distanciation sociale (24 juillet). À chaque point de vente mobile, le supermarché Aeon observe les besoins des résidents afin que le lendemain, les demandes puissent être exaucées.

Afin d'assurer la prévention de l'épidémie, le Comité populaire du quartier 2 et des jeunes bénévoles ont   soutenu le supermarché Aeon pour organiser des chariots de vente mobile. Les habitants doivent respecter une distance de 2m entre eux, se désinfecter les mains, se déplacer dans un sens  sans retourner en arrière.

À la station de vente mobile, le personnel du quartier 2 informe également en permanence sur les articles disponibles pour que les gens puissent anticiper leurs achats. Cela les aide   à faire leurs courses rapidement. Chaque client se doit de n’acheter que le strict nécessaire pour ne pas priver les autres de victuailles.

Pham Tuyêt Anh, présidente du Comité populaire du quartier 2 du 3e arrondissement, a conclu : "Après avoir été informés de l’existence de ces camions de vente mobile, nous avons activement contacté la compagnie Aeon pour les inviter à venir ici. Pour moi, c’est très bien que les gens puissent acheter des produits sains malgré des prix un peu plus élevés".

Texte et  photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

L'île de Phu Quôc accueillera-t-elle des visiteurs étrangers à partir d'octobre ? Le secteur touristique consulte actuellement ministères et services concernés à propos du processus et plan pilote pour l'accueil des voyageurs internationaux sur l'île de Phu Quôc, province de Kiên Giang (Sud), pendant six mois, à partir d'octobre prochain.