16/12/2021 09:10
Ces deux dernières décennies, de nombreuses tables rondes avec des entreprises japonaises ont été organisées à Hô Chi Minh-Ville.
>>Les crevettes vietnamiennes dominent le marché japonais
>>Le Vietnam et le Japon visent 60 milliards de dollars d’échanges
>>Lever les entraves pour les entreprises de denrées alimentaires du Japon

Le vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Vo Van Hoan, à la célébration du 20e anniversaire de la Table ronde des entreprises japonaises.

La table ronde avec des entreprises japonaises est toujours un canal d'échanges efficace, apportant une contribution importante à l'établissement et au développement des relations solides entre les investisseurs japonais et les entreprises vietnamiennes, de Hô Chi Minh-Ville en particulier. Cela a été affirmé lors de la célébration du 20e anniversaire de la Table ronde avec des entreprises japonaises, organisée le 14 décembre par le Centre de promotion du commerce et des investissements de Hô Chi Minh-Ville (ITPC), en collaboration avec l’Association des entreprises japonaises à Hô Chi Minh-Ville (JCCH).

Une coopération solide

S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture, Vo Van Hoan, vice-président du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, a déclaré que le Vietnam et le Japon avaient des relations de coopération depuis longtemps dans de nombreux domaines.

Sur le plan économique, le Japon est l'un des partenaires les plus importants du Vietnam et le premier pays du G7 à le reconnaître comme un pays ayant une économie de marché.

L'Accord de partenariat économique Vietnam - Japon (VJEPA), officiellement entré en vigueur en 2009, a marqué une nouvelle étape dans les relations de coopération économique entre les deux pays, créant un cadre juridique favorable au développement des échanges commerciaux.

Actuellement, le Japon est le plus grand donateur d'aides publiques au développement (APD), le 2e investisseur et le 4e partenaire commercial du Vietnam. Fin octobre 2021, il s'est classé au 2e rang sur 141 pays et territoires investissant au Vietnam avec 4.765 projets validés, d'un capital social total de 63,94 milliards d'USD.

Bien qu'il existe de nombreux défis et difficultés dus à l'impact de l'épidémie de COVID-19, les flux d'IDE du Japon à Hô Chi Minh-Ville ont toujours été remplis. Une preuve qui montre la confiance des entreprises japonaises quant au marché vietnamien en général et à la mégapole du Sud en particulier.

Jusqu’à fin novembre 2021, le Japon comptait 3.218 projets d'investissement à Hô Chi Minh-Ville (dont 1.479 projets d'investissement direct et 1.739 d'investissement indirect), avec un capital total de 7,419 milliards USD (représentant 10,44% du montant total des investissements étrangers dans la ville), soit 4e sur 116 pays et territoires en termes de fonds d'investissement direct total dans la région.

Selon Vo Van Hoan, afin d'obtenir ces résultats, en plus de soutenir les investisseurs dans la production et les activités commerciales par des mécanismes et des politiques, les autorités locales ont pris des initiatives, écouté et résolu de manière décisive les problèmes, créant des conditions favorables aux entreprises japonaises, dont la "Table ronde des entreprises japonaises à Hô Chi Minh-Ville". Organisée annuellement sous les auspices du Comité populaire municipal, cette sorte de réunion a permis aux dirigeants des services de comprendre et dégager des difficultés, ainsi que de retenir les recommandations et suggestions de la communauté des affaires japonaises. De cela, la ville a mis en place des procédures administratives et perfectionné progressivement l'environnement d'investissement en créant des conditions favorables aux activités des investisseurs japonais.

Cao Thi Phi Vân, directrice adjointe du Centre de promotion du commerce et des investissements de Hô Chi Minh-Ville (ITPC), a informé que par le biais des "Tables rondes avec des entreprises japonaises", depuis 1998, environ 590 problèmes rencontrés par celles-ci ont été résolus.

En tant que personne fortement attachée à la table ronde japonaise, Nakagawa Motohisa, chef du Département de l'environnement des affaires et chef du Département juridique de JCCH, a partagé : "Les autorités de Hô Chi Minh-Ville ont fait un excellent travail en prêtant régulièrement attention, en rencontrant et en dialoguant avec la JCCH ces 20 dernières années. Ceci est extrêmement efficace pour attirer des investissements dans de nombreux domaines, non seulement dans le secteur manufacturier mais aussi dans d'autres tels que la vente au détail, les services, la finance ou la banque".

Nakagawa Motohisa a également admis que la Table ronde avec des entreprises japonaises à Hô Chi Minh-Ville est devenue un canal pour promouvoir les échanges, établir et développer les relations entre les membres de la JCCH et les agences concernées, au lieu de simplement résoudre les pétitions, ce qui a désormais un sens pour attirer de nouveaux investissements japonais dans la mégapole du Sud en particulier et au Vietnam en général.

Des accompagnements renforcés

Panorama de la célébration des 20 ans de la Table ronde avec des entreprises japonaises à Hô Chi Minh-Ville.

Des représentants d'entreprises japonaises ont partagé que la pandémie de COVID-19 avait affecté fortement la vie socio-économique et que les autorités de Hô Chi Minh-Ville étaient à l'écoute des entreprises afin de prendre les bonnes décisions en temps opportun pour les aider à rétablir progressivement la production et les activités commerciales. Dans l’avenir, la communauté des affaires japonaise espère que la ville continuera à dégager les facteurs qui entravent les opérations commerciales, consolidant ainsi une relation de confiance entre le gouvernement et les entreprises.

De leur côté, les services et agences de Hô Chi Minh-Ville espèrent qu'à l'avenir, les entreprises et les investisseurs japonais seront plus proactifs dans l'organisation de dialogues thématiques, l'échange et le partage d'informations sur la demande de coopération et de développement dans des domaines où les deux parties ont des besoins et des atouts tels que le développement de systèmes logistiques, la haute technologie ou la formation du personnel de gestion...

Vo Van Hoan a également demandé aux agences de la ville de continuer à se coordonner avec la JCCH afin d'organiser des tables rondes annuelles, pour comprendre et résoudre rapidement les problèmes des entreprises. En outre, il faut synthétiser et soumettre les pétitions et recommandations des entreprises japonaises au gouvernement et aux ministères, si cela n'entre pas dans les compétences des autorités municipales.

Le contenu des prochaines tables rondes devra être renouvelé, non seulement pour résoudre les difficultés, mais aussi pour renforcer l'interaction entre les deux parties, discuter ensemble profondément de chaque thématique, contribuant à l'élaboration des politiques harmonisées en vue d'une relation de coopération durable et à long terme.

Texte et photos : Quang Châu/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Le Vietnam appelle l'APEC à soutenir la promotion du tourisme international Le vice-ministre vietnamien de la Culture, des Sports et du Tourisme, Doan Van Viêt, a appelé les ministres et chefs des délégations de l'APEC à renforcer les échanges et le soutien à la politique d’ouverture du tourisme international, lors de la 11e réunion des ministres du Tourisme de l’APEC, tenue vendredi 19 août à Bangkok, en Thaïlande.