21/12/2017 23:11
L’Institut d'études du développement de Hô Chi Minh-Ville (HIDS) a organisé, jeudi 21 décembre, dans la mégapole du Sud, un séminaire scientifique sur le thème "Recherche de solutions pour que la ville devienne le centre de création de start-up du pays".

>>Le professionnel de la start-up de Singapore se rend au Vietnam
>>Hô Chi Minh-Ville appelle l'aide américaine pour construire un écosystème de start-up
 

Le séminaire "À la recherche de solutions pour que la ville devienne un pôle national de création de start-up" s’est tenu le 21 décembre à Hô Chi Minh-Ville.


Le symposium sur le thème "Recherche de solutions pour que la ville devienne le centre de création de start-up du pays" a réuni des experts d’instituts de recherche, d’universités, d’organismes étatiques, qui ont évalué la situation et proposé des solutions stratégiques pour faire de la ville un pôle national de création de start-up et la première ville intelligente du pays.

Nguyên Van Trinh, directeur adjoint du HIDS, a déclaré que "la ville a beaucoup de potentiels et d'avantages pour les jeunes entreprises. En outre, les autorités municipales cherchent également à les soutenir".

Toujours selon Nguyên Van Trinh, Hô Chi Minh-Ville est un centre économique, culturel, d'éducation et formation, de sciences et technologies du pays. Elle compte aussi le plus grand nombre d'entreprises (plus de 174.000 entreprises actives). Elle abrite également de nombreuses universités, collèges, établissements d'enseignement professionnel et instituts de recherche, ce qui permet de former des ressources humaines de très haute qualité.

En outre, la ville abrite des infrastructures idéales pour les jeunes entreprises: aéroport, ports, transports publics, parcs industriels, centres commerciaux, services financiers, grandes entreprises internationales, incubateurs...

L'écosystème de start-up est de plus en plus dynamique. Chaque année, il grossit et s'enrichit de nouveaux incubateurs ou accélérateurs. Cependant, il manque de cohérence et surtout d'absence de mécanismes de mobilisation de ressources.

Renforcement du soutien gouvernemental

Selon Nguyên Anh Ngoc, représentant de l'Université de Van Lang, ancien doyen de la faculté d’économie de l’Université Nông Lâm, "2 ans après le lancement du projet de start-up au niveau national, les résultats sont en-dessous des espérances, et ce bien que Hô Chi Minh-Ville soit toujours en tête depuis de nombreuses années de la liste des localités qui ont les plus de nouvelles entreprises créées". Plus précisément, en 2017, à Hô Chi Minh-Ville, près de 60.000 entreprises ont vu le jour, dont 843 start-up, sur un total de 95.000 nouvelles entreprises à l'échelle nationale (dont 1.800 start-up), selon le Service municipal des sciences et technologies.

Cependant, de nombreux économistes pensent que l'écosystème de start-up de Hô Chi Minh Ville n'est pas vraiment performant. Pour que la ville devienne le centre du pays en la matière, le Dr Huynh Thanh Diên de l’Université Nguyên Tât Thanh a indiqué qu’il fallait créer un environnement favorable, avec 4 contenus principaux: promotion d'un véritable esprit de start-up au sein des familles et des écoles, création de politiques pour accompagner les entreprises, développement synchrone des diverses composantes de soutien aux entreprises.

Ces derniers temps, les autorités de Hô Chi Minh-Ville ont pris de nombreuses décisions en faveur des start-up. On peut citer la décision 1339/QD-UBND promulguée le 17 mars 2017 sur le perfectionnement de l’écosystème de start-up, visant les hautes technologies, l’e-commerce, les technologies de l’information et les services à haute valeur ajoutée. Ou le Projet 844 sur “le soutien à l'écosystème de start-up national dans l'innovation d’ici à 2025”, où Hô Chi Minh-Ville a fixé l’objectif d’ici 2025 de 500.000 entreprises opérant dans tous les secteurs.

Texte et photo : Trung Khánh/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.