24/05/2018 15:54
La vice-présidente du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thi Thu, a demandé au Conseil olympique de Malaisie (COM) de partager son expérience dans la gestion et l'organisation d'événements sportifs régionaux, continentaux et internationaux.

>>Projet de Hô Chi Minh-Ville d’organiser les 31es Jeux d'Asie du Sud-Est
>>Le football féminin du Vietnam, une grande fierté en Asie du Sud-Est

 

La vice-présidente du Comité populaire de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Thi Thu (droite), et Sieh Kok Chi, secrétaire général adjoint du Conseil olympique de Malaisie (COM), le 23 mai dans la mégapole du Sud. Photo: VNA/CVN

Recevant mercredi 23 mai, dans la mégapole du Sud, Sieh Kok Chi, secrétaire général adjoint du COM, Nguyên Thi Thu a rappelé que la Malaisie avait accueilli avec succès six éditions des Jeux d'Asie du Sud-Est (SEA Games), des éditions des Jeux du Commonwealth et de plusieurs tournois régionaux, continentaux et internationaux. Hô Chi Minh-Ville accueillera les 31e SEA Games en 2021 si sa proposition est approuvée par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

"Hô Chi Minh-Ville dispose d'infrastructures et de ressources humaines appropriées pour accueillir les 31e SEA Games", a déclaré Sieh Kok Chi, avant de conseiller à la ville vietnamienne de privilégier la formation des sportifs, entraîneurs, arbitraires et volontaires. Il a également souligné la nécessité de doter les athlètes, entraîneurs, arbitres et volontaires de Hô Chi Minh-Ville de compétences en langues étrangères. "Le COM assistera Hô Chi Minh-Ville dans les préparatifs et l'organisation des SEA Games", a assuré Sieh Kok Chi.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée des beaux-arts de Hô Chi Minh-Ville, destination favorite des touristes

Appliquer les TI pour dégager les difficultés du tourisme Au cours des dernières années, le tourisme a connu un taux de croissance plus élevé que celui de l’économie nationale. Cependant, il sera très difficile pour le secteur de maintenir son taux de croissance actuel car il est confronté à un certain nombre de lacunes en termes de politique de visa et d’infrastructures aériennes.